Le ministère du travail, du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les institutions, en partenariat avec les organisations patronales, syndicales et les associations des retraités, avait organisé…

Sénégal – Conférence sociale : Pourquoi les syndicats sont fâchés

Sénégal – Conférence sociale : Pourquoi les syndicats sont fâchés

Le ministère du travail, du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les institutions, en partenariat avec les organisations patronales, syndicales et les associations des retraités, avait organisé la deuxième édition de la conférence sociale, les 24 et 25 avril dernier, à Dakar, autour du thème : « La réforme des retraites au Sénégal : vers des régimes viables et inclusifs ». L’objectif de cette rencontre entre le Gouvernement et les acteurs était d’aboutir à une feuille de route consensuelle pour « une réforme des systèmes de retraite afin d’assurer des régimes viables et inclusifs ».

A l’issue de cette conférence sociale, des conclusions issues de la table ronde n°2, relative à la viabilité du régime du Fonds national de retraite (Fnr) et les perspectives d’amélioration de la retraite des fonctionnaires, ont été dégagées.
Ces conclusions, surtout celles relatives au Fnr, sont loin de faire l’unanimité. Certaines centrales syndicales, qui ont participé à cette conférence, notamment le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes), ne s’y retrouvent pas.

Le Saes crache sur la soupe

Le Saes, dans un communiqué parvenu à Seneweb, a montré toute sa déception par rapport à ces conclusions. « Le Bureau national du Saes marque toute sa déception et sa désapprobation par rapport aux conclusions issues de la table ronde n°2, relative à la viabilité du régime du Fnr et les perspectives d’amélioration de la retraite des fonctionnaires », lit-on dans les colonnes du texte. Les syndicats de l’enseignement supérieur ont même observé une grève de 48h (jeudi 4 et vendredi 5 mai).

Joint au téléphone par Seneweb, le Secrétaire général dudit syndicat, Malick Fall, indique que le Saes « s’était engagé à œuvrer pour un apaisement du climat au sein des campus universitaires dans l’attente des conclusions de la conférence sociale ». Mais, « il ne sera jamais question d’entériner les décisions retenues lors de la table ronde sur le Fnr ». « Le Saes reste plus que jamais sur l’accord conclu avec le gouvernement », conclut-il.

La Csa prend le contrepied du Saes

Ayant participé à cette conférence sociale, la Confédération des syndicats autonomes du Sénégal (Csa) se dit favorable au renforcement du Fnr. « La Csa est vraiment en phase avec les conclusions qui consistent à améliorer les paramètres qui permettent aux travailleurs en activité de cotiser plus que ce qu’ils avaient », a indiqué le Secrétaire général de la Csa, Elimane Diouf. Selon lui, les grandes décisions qui ont été retenues à l’issue de cette conférence sont acceptables. Parce que, soutient-il, « il y va du renforcement du Fnr ».

Elimane Diouf note qu’il y aura une « structure autonome qui sera chargée de recouvrer les cotisations, payer les pensions et avoir une autonomie de gestion qui lui permet de faire des classements s’il y a des réserves, etc. ». Elimane Diouf ajoute que « la difficulté qu’il y avait dans ce fonds est qu’il est géré par le trésor public. S’il est excédentaire, c’est dans la caisse de l’État et s’il est déficitaire comme présentement, l’État est aussi obligé de renflouer ».

Le syndicaliste ajoute que l’autre difficulté qui va être levée c’est que « les réformes paramétriques qui vont être faites permettront de faire cotiser beaucoup plus les travailleurs et que leur pension de retraite va augmenter ». Car, détaille-t-il, « l’ensemble des fonctionnaires, notamment ceux qui sont les plus gradés dans les universités et autres, auront des problèmes, parce qu’ils ont un niveau d’indemnité tellement élevé qu’en général, ils ne rentrent pas dans l’assiette qui permet de calculer la cotisation ». Des incohérences la réforme initiée va corriger.

Le ministre Mansour Sy : « Nous avons respecté nos engagements »

Le ministère du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Mansour Sy, pour sa part, note qu’aucune conclusion issue de la table ronde n°2, relative à la viabilité du régime du Fnr et les perspectives d’amélioration de la retraite des fonctionnaires, n’est contraire aux engagements de l’État du Sénégal.

« Un certain nombre de mesures ont été étudiées et les partenaire sociaux ont été associés. Le Saes a participé à toutes les réunions. Les mesures proposées concernent tous ceux qui sont régis par le Fnr », précise-t-il. Une manière de dire que le gouvernement s’en tient à ces conclusions et compte les mener jusqu’à terme.

 

Auteur: Cheikhou Aïdara – Seneweb.com

  • Social Links:

Laisser une réponse