4ème mission d’audit à la mairie de Cotonou en l’espace d’un an. Incroyable mais vrai. Après les audits du Fadec, de Fidaf et du Bureau d’analyses et d investigations de…

4ème mission d’audit à la mairie de Cotonou : Talon toujours aux trousses de Léhady

4ème mission d’audit à la mairie de Cotonou : Talon toujours aux trousses de Léhady

4ème mission d’audit à la mairie de Cotonou en l’espace d’un an. Incroyable mais vrai. Après les audits du Fadec, de Fidaf et du Bureau d’analyses et d investigations de la présidence, voici une nouvelle mission d inspection qui vient d’être diligentée par le gouvernement Talon pour contrôler la gestion du Maire Léhady Vinagnon Soglo. C’est le cabinet Deloitte France dont on connait les ramifications avec les actuels locataires de la Marina qui a été commise à cet effet.  Contrairement aux missions antérieures, c’est une équipe d inspecteurs expatriés qui séjourne depuis ce lundi 12 juin 2017 à l’hôtel de ville de Cotonou. En effet, c’est un secret de polichinelle que l’actuel ministre des finances avait travaillé dans cette structure internationale tout comme le fils du Chef de l’Etat. C est pour la premiere fois qu’un cabinet européen est diligenté rien que pour controler la gestion d’un maire. Qui veut abattre son chien l accuse de rage, dit-on.Quand on sait que les trois derniers audits n’ont pas pu trouver de fautes particulières dans la gestion de la municipalité, l’on se demande si cette énième mission n’a pas reçu mandat d’épingler à tout prix l’édile de Cotonou ? Sinon comment comprendre l’opportunité d’un tel contrôle en ce moment où les relations entre l’exécutif et la municipalité  sont très tendues. Le Chef de l’Etat Patrice Talon n’a d’ailleurs pas eu de retenue à l’affirmer devant micros et caméras lors de sa rencontre avec les conseils communaux du grand Nokoué. N’est-ce pas une preuve supplémentaire de l’acharnement gratuit du pouvoir central contre l’édile de Cotonou ? Après avoir tenté en vain la destitution, bloqué les contrats d’enlèvement des ordures, accusé à tort le maire de Cotonou d’avoir fait échouer l’opération sauvage de déguerpissement, et manipulé certains membres du bureau politique de la Renaissance du Bénin, n’est-ce pas une nouvelle trouvaille de l’exécutif pour s’en prendre à nouveau à l’autorité municipale ?  On se demande jusqu’où ira le pouvoir Talon dans sa haine et son acharnement contre le maire de Cotonou ? Quel péché Léhady Soglo a-t-il commis pour mériter tant d’acharnement ? Et pourtant les élections sont terminées et place devrait être au développement et non à des cabales gratuites et malsaines contre des adversaires politiques. En tout cas, un résultat contraire aux trois dernières missions ne viendrait que pour confirmer la thèse de l’acharnement contre l’autorité municipale de Cotonou.

Mike Mahouna

  • Social Links:

Laisser une réponse