Les préparatifs entrant dans le cadre du lancement officiel du projet «Bénin Taxi», prévu pour le samedi 1er juillet prochain, ont démarré par une mise en condition des véhicules destinés…

Mise en condition de la première flotte de taxis : Le Projet « Bénin Taxi » lancé officiellement le 1er juillet

Mise en condition de la première flotte de taxis : Le Projet « Bénin Taxi » lancé officiellement le 1er juillet

Les préparatifs entrant dans le cadre du lancement officiel du projet «Bénin Taxi», prévu pour le samedi 1er juillet prochain, ont démarré par une mise en condition des véhicules destinés à l’exécution du projet. Ce vendredi 23 juin, 50 jeunes chauffeurs parmi les 300 sélectionnés, dont deux femmes, étaient à bord de leurs véhicules pour une mise en condition appropriée. Un tour de ville, en compagnie du Directeur du Centre de partenariat et d’expertise pour le développement durable (Ceped), Assane Seibou, aura suffi pour passer à leur exposition au stade de l’amitié Mathieu Kérékou. Le Directeur du Ceped, structure choisie pour piloter ce projet, se dit satisfait de cette sortie du garage et du toilettage des véhicules avant le grand jour. Selon ses explications, ce projet vient donner un nouveau souffle au secteur touristique et constitue une démarche dans la création d’emplois et d’auto emploi. Sur ce point, il précise que les véhicules ont été préfinancés pour les jeunes conducteurs qui n’en avaient pas les moyens. Il sera question pour ces jeunes « artisans » de travailler pour rembourser progressivement leurs dus au bout de quatre années. Pour y arriver, le Directeur du Ceped explique la mise en place d’un service Call center, disposant d’une ligne ouverte, le 130, pour la réservation des taxis. Une condition assez abordable pour l’un des 50 premiers chauffeurs, Maxime Sonon. L’ancien conducteur au Port autonome de Cotonou se satisfait de la possibilité pour eux d’avoir aussi des clients, mis à part le call center mis en place pour les épauler. Les modalités de paiement qui sont de 6.000F par jour pendant la première année, 7.500 durant la deuxième année, 10.500 la troisième année et enfin, 12.500 la dernière année ne sont qu’une formalité pour lui.

Quelques particularités du Taxi nouveau modèle

Vue de quelques taxis exposés au stade Mathieu Kérékou/Ph:DR

Le taxi nouveau modèle proposé par le gouvernement et qui sera dans les rues de Cotonou à compter du mois prochain, regorge d’un certain nombre de particularités qui le distinguent des autres taxis. La première est liée au statut et aux bagages du client. A entendre le Directeur du Ciped, Assane Seibou, tout le monde peut prendre le taxi sauf qu’il est adapté au transport des bagages simples et modernes. Il n’est aussi accessible qu’au client qui lui fait appel et ne peut, en aucun cas, transporter une autre personne lors de son trajet. L’autre particularité est liée à la tarification qui n’est pas celle du marché basique. La tarification est de 1000F par client et peut excéder en fonction de la zone. Les couleurs sont ainsi annoncées dans la réforme du transport urbain à Cotonou.

Rastel DAN

  • Social Links:

Laisser une réponse