Le ministre de l’Economie et des Finances est attendu, ce vendredi 30 juin au Parlement. Romuald Wadagni aura à présenter aux députés le document préparatoire du projet de budget général…

Débat d’orientation budgétaire 2018: Le ministre Romuald Wadagni face aux députés ce jour

Débat d’orientation budgétaire 2018: Le ministre Romuald Wadagni face aux députés ce jour

Le ministre de l’Economie et des Finances est attendu, ce vendredi 30 juin au Parlement. Romuald Wadagni aura à présenter aux députés le document préparatoire du projet de budget général de l’Etat, gestion 2018, qui devra retracer les grandes orientations budgétaires du Gouvernement pour l’année prochaine.

Le débat d’orientation budgétaire est une exigence annuelle des dispositions de l’article 59 de la loi n°2013-14 du 27 septembre 2013 portant loi organique relative aux lois de finances. Ce texte contraint le Gouvernement à soumettre, au plus tard le 30 juin de chaque année, pour débat à la Représentation nationale, le document de programmation budgétaire économique pluriannuel et les documents de programmation pluriannuelle de dépenses. C’est à cet exercice légal que le ministre de l’Economie et des Finances va se livrer ce vendredi 30 juin à l’hémicycle. C’est la deuxième fois que Romuald Wadagni, depuis sa nomination, sacrifie à cette tradition pour le compte du Gouvernement du Nouveau départ.
Les documents budgétaires avaient été transmis au Parlement par l’Exécutif à travers le secrétariat général du Gouvernement. Lesquels documents ont été étudiés la semaine dernière par les députés membres de la Commission des Finances et des Echanges de l’Assemblée nationale.
Des informations ébruitées par une source proche de cette commission parlementaire renseignent que le budget général de l’Etat gestion 2018, au regard des documents budgétaires transmis au Parlement, met un point d’honneur sur l’accélération de la mise en œuvre du Programme d’action du Gouvernement (2016-2021) et la relance de façon durable du développement économique et social du Bénin. Cette vision du Gouvernement a reçu l’accompagnement du Fonds monétaire international à travers la signature, le 7 avril dernier, d’un accord financier triennal au titre de la Facilité élargie de crédit.
La présentation du ministre Romuald Wadagni abordera les perspectives économiques et  financières 2018-2020 prévues pour être marquées notamment par une amélioration des recettes totales qui passeraient de 15,6% en 2017 à 17,4% en 2020, une amélioration progressive du déficit budgétaire en lien avec l’importance des projets à réaliser en Partenariat public-privé (Ppp) et enfin une contraction progressive du ratio masse salariale/recettes fiscales afin de se rapprocher de l’objectif communautaire. Les perspectives sont également favorables pour les communes à partir de 2018, informe le document préparatoire budgétaire. Les recettes totales devraient afficher une progression de 11,4% sur le budget triennal 2018-2020 et permettrait aux communes d’accroître leurs dépenses, notamment celles destinées à l’investissement.
Comme on pourrait le constater, le débat d’orientation budgétaire 2018 risque d’être très riche, ce vendredi à l’Assemblée nationale. Il faut préciser que les députés n’auront pas ici de vote à émettre à l’issue du débat. Les échanges peuvent toutefois inspirer les travaux lors de l’examen et du vote du projet de loi de finances gestion 2018 au cours de la seconde session ordinaire de l’année 2017 du Parlement.

  • Social Links:

Laisser une réponse