Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji a procédé, hier lundi 3 juillet 2017, à la clôture de la première session ordinaire de l’année 2017. Au total, 16 lois…

Clôture de la 1ère session ordinaire 2017 :Le gouvernement obtient 150 milliards, d’importantes lois votées

Clôture de la 1ère session ordinaire 2017 :Le gouvernement obtient 150 milliards, d’importantes lois votées

Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji a procédé, hier lundi 3 juillet 2017, à la clôture de la première session ordinaire de l’année 2017. Au total, 16 lois d’importance ont été votées.

5 lois ordinaires et 11 lois portant autorisations de ratifications d’accords de prêt dont le montant total est évalué à 149 019 755 580 francs Cfa. C’est le bilan de la 1ère session ordinaire 2017 de l’Assemblée nationale qui vient de s’achever. Le gouvernement ne peut que s’en réjouir, lorsqu’on sait que cette bagatelle va servir à financer les projets inscrits dans le Programme d’actions du gouvernement (Pag). En présentant la synthèse des travaux effectués, par l’institution, le président Adrien Houngbédji a félicité les députés pour cette moisson considérable. Il est revenu plus amplement sur le bilan. A l’en croire, d’avril à fin juin 2017, 4 lois portant autorisations de ratification de conventions ont été aussi adoptées par les députés. Deux résolutions adoptées, ont permis de mettre sur pied deux Commissions d’informations et d’enquêtes parlementaires sur la Centrale électrique de Maria Gléta et sur le Fonds d’aide à la Culture (Fac). Pour ce qui est du contrôle de l’action gouvernementale, 9 questions d’actualités et 13 questions orales avec débat ont été débattues durant cette première session ordinaire de 2017. Aussi, a-t-il présenté une liste non exhaustive des autres activités réalisées, au cours de la période. Il s’agit entre autres de la présentation du rapport d’activités du président adopté à l’unanimité, de l’installation du Réseau des parlementaires pour la paix, des différents séminaires d’imprégnation organisés à Dassa-Zoumè ainsi qu’à Grand-Popo, et de la reconstitution de plusieurs groupes parlementaires.

Martin Aïhonnou (Coll)

  • Social Links:

Laisser une réponse