Rendre grâce à Dieu pour avoir permis le bon déroulement de la campagne cotonnière 2016-2017. Tel est le but de la messe d’action de grâce le samedi dernier dans les…

Bon déroulement de la campagne cotonnière 2016-2017 : Le personnel de la Seicb rend grâce à Dieu

Bon déroulement de la campagne cotonnière 2016-2017 : Le personnel de la Seicb rend grâce à Dieu

Rendre grâce à Dieu pour avoir permis le bon déroulement de la campagne cotonnière 2016-2017. Tel est le but de la messe d’action de grâce le samedi dernier dans les locaux de la Société industrielle d’égrenage de coton du Bénin (Seicb) sise à Savalou. Ainsi, loin de leurs occupations quotidiennes, les travailleurs de la Seicb ont chanté, dansé et remercié le Seigneur qui leur a permis d’effectuer une bonne campagne cotonnière 2016-2017. « Ça fait bientôt 20 ans que l’usine a été installée dans cette commune. Elle a connu des hauts et des bas car, cette usine a été fermée pendant 8 ans et ce n’est qu’en 2012 qu’elle a été ouverte à nouveau. Il y a donc environ 5 ans que nous avons constaté une avancée notable », a précisé Jonas Adangnikpo, chef d’usine Seicb.

JPEG - 78.7 ko

Ce culte, ponctué des traditionnels moments de liturgie et d’eucharistie, a été l’occasion pour le célébrant d’inviter chaque travailleur à vivre selon les prescriptions divines et à accepter sa condition tout en ayant foi en Dieu. « J’invite tous les travailleurs à accepter leurs conditions, car c’est quand on n’accepte pas sa condition qu’on pense qu’on devrait être à un meilleur endroit », a déclaré Bertin Atchokossi, Curé de l’église Saint Antoine de Padoue de Savalou.
A en croire Roland Alexis Adoko, administrateur, la Seicb installée en 1997 à Zozoumey dans la commune de Savalou, a une capacité de 25.000 t. Elle a égrené pour la campagne cotonnière 2016-2017 plus de 20.371 t donc plus de 80% de sa capacité de production. « Ces résultats obtenus ont été possibles grâce aux actions conjuguées de plusieurs acteurs », a-t-il indiqué. Pour les autorités communales, la Seicb contribue non seulement au développement de la commune de Savalou, mais aussi à l’épanouissement de ses filles et fils. « Cette unité de production a permis d’engager non seulement les enfants de la commune et d’ailleurs, mais aussi de régler le problème du chômage. Nous souhaitons que le coton se produise davantage dans notre pays pour que l’usine continue d’exister et de tourner au profit de nous tous », a ajouté Thomas Gbaguidi, représentant le maire de Savalou.
Cette messe d’action de grâce a été l’occasion pour le personnel de la Seicb de prier pour l’amélioration de l’état de santé du Président de la République.

10-07-2017, Isac A. YAÏ

  • Social Links:

Laisser une réponse