Dans le souci de discipliner les usagers de la route et d’éviter les nombreux accidents mortels sur les routes, deux radars pédagogiques ont été installés, vendredi 7 juillet sur l’axe…

Sécurité routière: Deux radars installés sur la route Akassato-Bohicon

Sécurité routière: Deux radars installés sur la route Akassato-Bohicon

Dans le souci de discipliner les usagers de la route et d’éviter les nombreux accidents mortels sur les routes, deux radars pédagogiques ont été installés, vendredi 7 juillet sur l’axe Akassato-Bohicon. C’est le directeur de cabinet du ministère des Infrastructures et des Transports, Victorin Honvoh, qui a procédé à la mise en service de ces appareils à Guèmè et à Cana dans la commune de Zogbodomey, pour « faire respecter les règles de la circulation routière aux usagers. Car, reconnaît-il, le Bénin perd beaucoup de ses fils et filles fatalement dans ces accidents de circulation.

Ces cinq dernières années, selon les statistiques du ministère des Transports, le Bénin a enregistré une moyenne annuelle de 5600 accidents avec 710 tués au moins par an, et un peu plus de 5000 blessés chaque année. C’est dire qu’il y a au moins 15 accidents par jour, 13 blessés par jour et environ deux tués tous les jours. Ainsi, il n’est un secret pour personne que la route est très dangereuse. Et plus particulièrement l’axe Akassato-Bohicon désormais réhabilité est devenu « accidentogène » et plus meurtrier que par le passé, avec des pratiques courantes telles que l’excès de vitesse, les stationnements dangereux ou non signalés et la surcharge de passagers.
Ces radars pédagogiques équipés de plaque solaire détectent la vitesse à laquelle roulent les usagers de la route et passe au rouge en cas d’excès de vitesse. Cette installation a été l’occasion de sensibiliser les conducteurs au respect des panneaux de signalisation et à ne pas dépasser la vitesse requise. Le dispositif affiche la vitesse des automobilistes passant dans une zone débutant à 200 mètres. Ces radars pédagogiques solaires qui sont en réalité des avertisseurs pour les automobilistes visent à leur faire prendre conscience de leur conduite et les responsabiliser, au-delà des chicanes et autres dispositifs installés pour freiner ceux qui roulent à tombeau ouvert au niveau des grandes agglomérations.
Pour le maire de Zogbodomey, David Zinsou Towèdjè, l’installation de ces radars est le signe que le président Patrice Talon et son Gouvernement sont à l’écoute des cris de cœur des populations. Avec ce système mis en service, assure-t-il, la réduction des cas d’accident sera certaine. Puis, il se réjouit aussi du fait qu’en plus « le but de ces radars n’est pas de verbaliser mais d’éviter les accidents en faisant ralentir les usagers »?

Par Valentin SOVIDE,
AR/Zou-Collines

  • Social Links:

Laisser une réponse