Abomey-Calavi se prépare à faire son entrée dans l’ère de la modernité. D’ici 2021, elle devra prendre place dans l’arène des cités phares de la sous-région. Avec l’amorce des projets…

Mise en œuvre du Pag : Abomey-Calavi sur les voies de la modernité

Mise en œuvre du Pag : Abomey-Calavi sur les voies de la modernité

Abomey-Calavi se prépare à faire son entrée dans l’ère de la modernité. D’ici 2021, elle devra prendre place dans l’arène des cités phares de la sous-région. Avec l’amorce des projets inscrits au Programme d’actions du Gouvernement (Pag) pour l’aménagement du cadre urbain, des infrastructures de haut standing, des pôles administratifs et commerciaux attendent de changer le visage de la commune.
Le Nouveau départ concrétise, progressivement, les espoirs suscités par l’urbanisation pour faire de la zone Calavi-Akassato-Glo, une zone véritablement attractive. Déjà, tout se met en place pour le démarrage de l’asphaltage de la voie Akassato-Adjagbo-Zoundja, sur une largeur de 30 mètres. Les géomètres sont à pied d’œuvre sur le terrain. Les travaux de construction de la voie Misséssinto-Zinvié-Zè évoluent en toute sérénité, et les populations pourront en jouir dans les prochains mois.

Une ville avec des marchés modernes
Abomey-Calavi est sans doute l’une des villes les plus privilégiées dans le cadre du Pag, au regard des nombreux projets dont elle bénéficie. En plus de l’aéroport international de Glo, dont les travaux sont entrés dans leur phase active, la commune accueille deux importants marchés qui lui conféreront le statut d’un véritable pôle d’affaires. Il s’agit d’une part du marché international d’Adjagbo pour lequel, plus de 235 hectares ont été dégagés par arrêté du Préfet de l’Atlantique Jean Claude Codjia.
Mieux, l’étude de faisabilité est déjà bouclée et les travaux ne tarderont pas à démarrer. Sur ce vaste domaine, seront érigés des infrastructures marchandes et de nombreux supermarchés. D’autre part, un grand marché sera construit à Glo. L’autre spécificité est que la ville dortoir devra abriter des logements sociaux et une cité administrative moderne pour rapprocher les travailleurs de leurs demeures. Ce qui facilitera, sans doute, le décongestionnement de la ville de Cotonou. Des zones d’utilité publique ont été d’ores et déjà identifiées dans les arrondissements de Togba et Ouèdo.
Le Maire Georges Bada joue sa partition et fait preuve de leadership pour la concrétisation de ces projets. Les populations d’Abomey-Calavi peuvent donc compter sur la volonté du Chef de l’Etat de faire valoir les potentialités de ce pôle périurbain.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

11-07-2017, La rédaction

 

  • Social Links:

Laisser une réponse