La Fondation UBA part à la conquête de l’est avec l’initiative ‘l’Afrique qui lit’ en visitant le  collège ‘Our Lady of Mercy Girls’ à Nairobi cette semaine: Isaac Mwige, DG…

La fondation UBA part à la conquête de l’est avec l’initiative ‘l’Afrique qui lit’

La fondation UBA part à la conquête de l’est avec l’initiative ‘l’Afrique qui lit’

La Fondation UBA part à la conquête de l’est avec l’initiative ‘l’Afrique qui lit’ en visitant le  collège ‘Our Lady of Mercy Girls’ à Nairobi cette semaine: Isaac Mwige, DG de UBA Kenya; Bola Atta, Directrice de la Fondation UBA, et Mme Angwenyi, Directrice du collège ‘Our Lady of Mercy Girls’ accompagnée des élèves de l’école.

La fondation UBA part à la conquête de l’est avec l’initiative ‘l’Afrique qui lit’

United Bank for Africa (UBA) Plc a, à travers son bras de responsabilité sociale, la Fondation UBA, poursuivi sa mission d’éducation et d’autonomisation de la jeunesse africaine en visitant le collège ‘Our Lady of Mercy Girls’ à Nairobi pour faire don de plus de 500 exemplaires du livre ‘The Fishermen’ de Chigozie Obioma, dans le cadre de l’initiative ‘l’Afrique qui lit’ de la Fondation UBA.

L’initiative, qui a été lancée en 2011 dans le but d’encourager les élèves à améliorer leur maîtrise de la langue et leurs compétences en communication grâce à la lecture, change la vie des élèves africains sur le continent depuis six ans. Grâce à cette initiative, la Fondation UBA contribue à relancer la culture de la lecture en perte de vitesse auprès des jeunes africains quand ils sont  encore à l’école. Plus d’une centaine de milliers de livres et de matériels didactiques ont été offerts à diverses écoles à travers l’Afrique, car la Fondation UBA continue de traverser le continent, contribuant positivement au développement de la jeunesse africaine.

Cette semaine, la fondation a visité le collège ‘Emma High School’ à Kampala en Ouganda, dans le cadre de son initiative ‘l’Afrique qui lit’ avant de se rendre au Kenya pour lire avec les élèves du collège ‘Our Lady of Mercy Girls’. Le collège pour filles, qui a été fondée en 2008 par Mme Angwenyi avec seulement 32 filles, regroupe aujourd’hui plus de 500 élèves et reçoit des dons de particuliers et du ministère kenyan de l’éducation. L’école a ouvert ses portes avec des filles très déshéritées et vivant dans des conditions non propices aux études. Moins d’une décennie plus tard, certaines de ces élèves sont allées poursuivre leurs rêves dans différentes universités.

Etaient présents à l’événement, la Directrice de la Fondation UBA, Bola Atta, le DG de UBA Kenya, Isaac Mwige, la Directrice de l’école, Mme Angwenyi, et les élèves qui ont eu l’occasion d’interagir et de lire avec les cadres de UBA, partageant leurs futures aspirations et ambitions dans leurs interactions avec les cadres lors d’une séance questions-réponses.

Mme Atta a déclaré aux élèves que la Fondation UBA s’est engagée à améliorer la vie des sociétés dans lesquelles la banque opère en créant des plateformes éducatives dynamiques pour les générations futures sur le continent. Elle a également encouragé les élèves à lire avec voracité. “La poursuite de la connaissance doit être une activité permanente qui commence à un très jeune âge. Vous devez lire tous les types de livres afin d’explorer et de façonner le récit de votre propre vie”, a-t-elle déclaré.

Le Directeur général de UBA, Isaac Mwige, a également encouragé les élèves à se livrer à la lecture non seulement de manuels scolaires mais aussi de documents autres que leurs cours afin d’acquérir plus de connaissances. “Tout ce que vous lisez vous remplit de nouvelles informations, et vous ne savez jamais quand cela pourrait vous être utile. Plus vous avez de connaissances, plus vous êtes en mesure de relever les défis auxquels vous êtes confrontés”, a-t-il ajouté.

La Directrice du collège ‘Our Lady of Mercy Girls’, Mme Angwenyi, a remercié la Fondation UBA pour sa contribution et a déclaré que le geste de la fondation arrive à point nommé car l’école met l’accent sur la valeur de la lecture non seulement pour se préparer pour les examens mais aussi pour la vie. “Ce que la Fondation UBA vous a apporté aujourd’hui vaut plus que de l’argent. Le geste d’aujourd’hui garantit que vous comprenez la valeur essentielle de la lecture dans la vie”, a-t-elle déclaré.

Le directeur de l’éducation au ministère kenyan de l’éducation, qui était également présent, s’est félicité de l’initiative en ces termes: “les livres nous permettent d’élargir notre esprit et nous informent sur tous les domaines de l’activité humaine. Les élèves du collège ‘Emma High School’ bénéficieront grandement de la lecture des livres offerts par la fondation UBA aujourd’hui”.

La fondation UBA a fait don de livres à la bibliothèque du collège ‘Emma High School’ et des fonds pour régler le logement de dix filles dans le dortoir de l’école.

United Bank for Africa (UBA), la banque africaine de choix à l’échelle mondiale, Africa’s global bank, s’engage à être une entreprise socialement responsable et une référence pour toutes les entreprises africaines. UBA comprend qu’il existe le besoin d’un contrat social entre la banque, les communautés dans lesquelles elle opère et son personnel. A cette fin, en 2006, UBA est devenue la première banque au Nigéria à mettre en place une fondation, la Fondation UBA. En tant que bras de responsabilité sociale du groupe UBA, la Fondation UBA s’est engagée dans l’amélioration socioéconomique des communautés du continent africain en se focalisant sur le développement dans les domaines de l’environnement, de l’éducation, de l’autonomisation économique et des projets spéciaux.

 

  • Social Links:

Laisser une réponse