La crise au sein du parti social-démocrate (PSD) connait un nouveau rebondissement depuis quelques heures. Il s’agit de l’annonce du congrès du parti qu’organise l’aile Bruno Amoussou mais pour lequel…

Congrès des dissidents sur fond de Durcissement de la guéguerre au Psd: Golou met en garde le camp Amoussou

Congrès des dissidents sur fond de Durcissement de la guéguerre au Psd: Golou met en garde le camp Amoussou

La crise au sein du parti social-démocrate (PSD) connait un nouveau rebondissement depuis quelques heures. Il s’agit de l’annonce du congrès du parti qu’organise l’aile Bruno Amoussou mais pour lequel une menace d’assignation pèse déjà sur les organisateurs. En effet, le congrès extraordinaire du Parti Social-Démocrate, l’aile Clément Ebo (Bruno Ampoussou), projeté pour le Jeudi 10 et le Vendredi 11 Août prochain, est sujet à des menaces de poursuite judiciaire pour usurpation de titre et d’utilisation illégale d’attribut du PSD. Cette annonce a été faite dans un communiqué signé du secrétaire national à la communication du Parti Social-Démocrate et rendu public, ce lundi 07 Août 2017. Dans son communiqué, l’aille Golou met en garde les organisateurs du congrès du jeudi prochain contre le risque qu’ils courent en utilisant les attributs du Parti Social-Démocrate pour organiser un congrès qui n’engage pas le parti. Car, l’aille Golou s’oppose fermement à l’usage des attributs du Parti et met en garde contre l’usurpation de ses titres. A la lecture de ce communiqué, il est aisé de comprendre la position du président Emmanuel Golou qui confirme être le seul et unique président du PSD. Pendant qu’à chaque sortie publique, Clément Ebo affirme qu’il est le seul président reconnu par les autorités du pays et le seul habilité à prendre des décisions au nom du PSD. Il revient alors aux observateurs de comprendre que la décision de justice qui a levé la suspension d’organisation du congrès aile Golou n’a aucun effet sur l’aille Amoussou qui se réclame toujours légitime. Il revient à la justice béninoise de dire le droit et de situer les responsabilités afin que le PSD retrouve son unicité. Car, à la lecture de cette situation qui n’honore pas non seulement le parti social-démocrate mais également la classe politique béninoise.

Yannick SOMALON

  • Social Links:

Laisser une réponse