Lancées le 20 mai dernier, les manifestations entrant dans le cadre du 70e anniversaire de naissance de l’église du christianisme céleste (Ecc) ont connu leur épilogue, vendredi 29 septembre dernier,…

70 ans de l’église du christianisme céleste : Les projecteurs éteints sur les manifestations à Porto-Novo

70 ans de l’église du christianisme céleste : Les projecteurs éteints sur les manifestations à Porto-Novo

Lancées le 20 mai dernier, les manifestations entrant dans le cadre du 70e anniversaire de naissance de l’église du christianisme céleste (Ecc) ont connu leur épilogue, vendredi 29 septembre dernier, au stade Charles de Gaulles de Porto-Novo. Elles ont pris fin par un culte d’actions de grâce auquel ont pris part les ministres Joseph Djogbénou et Oswald Homéky, représentant le Gouvernement, ainsi que plusieurs députés.

Le culte d’action de grâce de clôture de la commémoration des 70 ans de naissance de l’église du christianisme céleste a été une occasion pour les fidèles et dignitaires de cette religion de sceller leur unité. « L’église de Dieu n’est pas divisée. Ce sont les hommes qui sont divisés. Nous sommes une église indivisible et nous resterons toujours ensemble », a déclaré le révérend prophète pasteur Bennett Akandé Adeogun, chef suprême de l’église du christianisme céleste, dans son homélie. Tout en reconnaissant les différentes difficultés qui ont jalonné la marche de cette église, il trouve que celle-ci n’a pas deux fondateurs et le seul siège mondial est à Porto-Novo.
Revenant au thème de la semaine relatif à la préservation de l’héritage de Papa Oshoffa, père fondateur de l’église, Bennett Akandé Adeogun a exhorté toute l’assistance à plaire à Dieu en travaillant pour être un instrument de sa gloire. Car, ajoute-il, la grande récompense est celle qui nous est réservée dans les cieux. Il a également expliqué qu’il n’existe une seule autorité établie sur terre qui ne vient de Dieu ; comme pour inviter l’ensemble des Béninois et tous les Africains à l’amour de la patrie et à la culture de la paix et de l’acceptation de la différence. « …Mais si tu écoutes sa voix et si tu fais tout ce que je te dirai, je serai l’ennemi de tes ennemis et l’adversaire de tes adversaires. Mon ange marchera devant toi… Il n’y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile. Je remplirai le nombre de tes jours », a repris le numéro un mondial de l’Ecc du livre d’exode chapitre 23 verset 20 à 26. Et il poursuit : « Si quelqu’un veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu’il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses … Car les yeux du seigneur sont sur les justes mais la face de Dieu est contre ceux qui font le mal ». Le révérend pasteur mondial de l’église du christianisme céleste a, pour finir, prié pour le Gouvernement du Bénin et son chef et pour la paix et la stabilité socioéconomique dans tous les pays du monde.
Le culte d’action de grâce a été concélébré par le suprême évangéliste Woli Thomas Boton qui a aussi rassuré toute l’assistance de l’unité qui règne au sein de l’église. Mais avant l’homélie, le dignitaire Prosper Dah Guèdènon a rappelé l’historique de la naissance de l’église pour mieux édifier les fidèles. Les manifestations se sont poursuivies par une réjouissance populaire jusqu’au culte de 22 h dans les régions et sur les différentes paroisses de l’église

  • Social Links:

Laisser une réponse