Un concours de recrutement d’agents contractuels de l’Etat au profit de l’administration publique s’est déroulé, samedi 7 octobre dernier, sur l’ensemble du territoire national. Il a été officiellement lancé par…

Concours de recrutement dans la Fonction publique : 2048 candidats pour 189 places d’agents contractuels de l’Etat

Concours de recrutement dans la Fonction publique : 2048 candidats pour 189 places d’agents contractuels de l’Etat

Un concours de recrutement d’agents contractuels de l’Etat au profit de l’administration publique s’est déroulé, samedi 7 octobre dernier, sur l’ensemble du territoire national. Il a été officiellement lancé par le ministre chargé du Travail et de la Fonction publique, Adidjatou Mathys au lycée Béhanzin de Porto-Novo.

Ils sont au total 2048 candidats répartis dans six centres de composition dans tout le pays, en l’occurrence Cotonou, Lokossa, Abomey, Parakou, Natitingou et Porto-Novo, à prendre part à ce concours pour 189 places dont 123 administrateurs d’action culturelle au profit du ministère de la Jeunesse et des Sports. Les 66 autres postes restants sont destinés aux administrateurs spécialistes en gestion des marchés publics au profit de l’administration publique.
Pour le ministre Adidjatou Mathys, ce concours d’agents contractuels de l’Etat, le troisième sous le régime du Nouveau départ, s’insère dans le cadre du vaste programme de recrutement initié par le Gouvernement pour renforcer le personnel de la Fonction publique et permettra de combler le déficit surtout au ministère des Sports. Le recrutement de ces 66 agents gestionnaires des marchés publics a été jugé urgent pour accompagner la réalisation du Programme d’action du Gouvernement (Pag), a souligné le ministre chargé du Travail et de la Fonction publique. Selon elle, le chef de l’Etat veut aller très vite avec le Pag et souhaite que le processus de passation des marchés ne constitue pas un frein à la réalisation de cet ambitieux programme. Les candidats ont composé en une seule épreuve, celle de leur matière de spécialité d’une durée de trois heures. Le ministre Adidjatou Mathys leur a conseillé d’écrire avec clarté, lisibilité et précision. Elle rassure tous les candidats des innovations techniques prévues pour la transparence et la fiabilité du concours. Elle a mis l’accent sur la mise en place d’applications et de plateformes informatiques pour une meilleure gestion de tout le processus de recrutement. « Nous avons voulu mettre en œuvre une réforme dans l’organisation des présents concours. Nous sommes parvenus à mettre les photos des candidats sur les listes d’émargement ; ce qui permet de vérifier que celui qui est venu composer est bien la personne inscrite », informe le ministre. Les réflexions se poursuivent encore pour faire en sorte que l’organisation des concours soit informatisée sur toute la ligne au Bénin, conclut Adidjatou Mathys qui avait à ses côtés des cadres du ministère des Sports et le directeur de l’Office du baccalauréat, Alphonse da Silva?

Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau

  • Social Links:

Laisser une réponse