Demain jeudi 26 octobre 2017, l’Assemblée nationale restée inactive depuis 3 mois, sera à nouveau occupée par les députés qui débuteront ainsi leur seconde session ordinaire pour le compte de…

Assemblée Nationale :  La 2nde session ordinaire démarre ce jour par l’examen du projet de loi de finances 2018

Assemblée Nationale : La 2nde session ordinaire démarre ce jour par l’examen du projet de loi de finances 2018

Demain jeudi 26 octobre 2017, l’Assemblée nationale restée inactive depuis 3 mois, sera à nouveau occupée par les députés qui débuteront ainsi leur seconde session ordinaire pour le compte de l’année 2017. Une session qui portera de façon principale sur l’examen du projet de loi portant loi de finances de l’État, gestion 2018. En effet, ce projet de loi a été transmis le 12 Octobre 2017 par le Président Patrice Talon à l’Assemblée nationale qui, en vertu des dispositions de l’article 109 de la Constitution béninoise, est le pouvoir habilité à voter le projet de loi de finances. Ainsi, dès demain, en présence des membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République, du corps diplomatique accrédité au Bénin et de plusieurs autres personnalités sociopolitiques tel que l’exige l’article 87 de la Constitution, les travaux de cette seconde session ordinaire seront ouverts. Ledit projet de loi de finances sera donc passé au peigne fin par les députés revenus de vacance parlementaire et plus d’aplomb pour donner une suite favorable ou non au budget proposé par le gouvernement et son chef. Même si pour l’heure, le montant dudit budget demeure inconnu, il est une certitude que sous peu, le Parlement fera connaître son avis quant au projet de budget de l’État exercice 2018. Sera-t-il supérieur ou inférieur aux 2010 milliards de Fcfa votés pour le compte de l’année 2017 ? L’on le saura bientôt. Par ailleurs, hormis le vote du projet de la Loi de finances gestion 2018, au cours de cette seconde session qui s’ouvrira demain et ce, jusqu’à la fin de l’année 2017, les députés procèderont également à l’examen d’autres dossiers en instance.

  • Social Links:

Laisser une réponse