Dans le but de contribuer à l’amélioration de l’offre musicale béninoise, la structure dénommée « Monange Promotions » a lancé en partenariat avec Fifa Médiation et l’Institut régional de musique…

Promotion de la musique au Bénin : La finale du Concours Bénin Voix d’or prévue pour le 4 novembre prochain

Promotion de la musique au Bénin : La finale du Concours Bénin Voix d’or prévue pour le 4 novembre prochain

Dans le but de contribuer à l’amélioration de l’offre musicale béninoise, la structure dénommée « Monange Promotions » a lancé en partenariat avec Fifa Médiation et l’Institut régional de musique et de chant choral, le Cours-Concours Bénin Voix d’Or. La première phase de l’initiative se résume en une série de formations en techniques vocales suivi d’un concours de chant. A l’issue des éliminatoires, 20 candidates en provenance de 5 communes du Bénin ont été retenues pour disputer la grande finale prévue pour le Samedi 04 novembre 2017 au Hall des arts de Cotonou.
« Détecter, encadrer et promouvoir », ainsi se résume le projet que conduit Sosthène Sèflimi, le Directeur de ‘’Monange Promotions’’ et Promoteur du « Cours-Concours Bénin Voix d’Or ». L’initiative a démarré par un appel à manifestation d’intérêt lancé à l’endroit des jeunes femmes béninoises qui aiment chanter. Au total, 74 candidates se sont inscrites et 60 d’entre elles ont effectivement suivi les 30 heures de cours de voix donnés à l’Institut Régional de Musique et de Chant Choral, sous la tutelle du Maître Simon Dédji.
A la fin des formations, chacune des candidates a bénéficié de l’assistance d’un encadreur, spécialiste en techniques vocales pour préparer son morceau tiré au sort sur une liste de chants de références vocales proposées par le Promoteur. Enfin, 45 candidates ont pris part au Concours de chant. Elles ont été réparties en 3 groupes éliminatoires. Le concours a été ouvert au public et les spectacles organisés par l’Agence Fifa médiation de Boniface Sagbohan ont eu lieu, au Théâtre de verdure du Hall des arts, loisirs et sports de Cotonou, les mercredi 13, vendredi 15 et samedi 16 septembre 2017. A chaque fois, le public a été invité à voter et, la candidate ayant obtenu le plus grand nombre de voix dans le public, a reçu 1 point sur la moyenne des notes à elle attribuée par le jury. Les critères d’appréciation du jury sont : la beauté naturelle de la voix, la justesse de la voix, la tenue de gamme, la diction, les ornements vocaux et la présence sur scène.
Une finale qui promet
En somme, 20 candidates ont été retenues pour disputer la finale du samedi 4 novembre 2017, toujours au Théâtre de verdure du Hall des arts, loisirs et sports de Cotonou. Il leur est demandé d’interpréter un chant de leur choix puis le Promoteur leur a imposé le morceau I surrender de Céline Dion. Il est prévu que la lauréate emporte un trophée et une enveloppe de 300.000 F CFA. Différentes autres distinctions sont prévues. Il s’agit notamment du Prix du Jury et du Prix du public.
Pour rendre la finale très attrayante, le Promoteur a déclaré avoir sollicité l’artiste plasticien Gérard Hounnou pour concevoir etvmettre en place un décor naturel qui accueillira la prestation des candidates. De même, un orchestre complet a été retenu pour accompagner les candidates en lieu et place du seul pianiste qui a servi lors es éliminatoires.

L’après concours
Pour Sosthène Sèflimi, le Concours de chant n’est qu’un bon prétexte et l’enveloppe de 300.000 F CFA, un bon appât pour mobiliser un maximum de jeunes chanteuses et constituer un bon échantillon afin de détecter de jeunes talents. « Les 20 candidates finalistes et 5 autres que nous avons retenues en dehors du travail du jury, bénéficieront d’une bourse de formation de 2 ans au cours desquels, elles apprendront les techniques vocales ; elles recevront des cours de solfège et des cours d’instrument. Ces formations seront données à l’Institut régional de musique et de chant choral. Pendant ces deux années, elles participeront aussi à des podiums lors de spectacles qui seront organisés par l’Agence Fifa Médiation. Ce que nous faisons, ce n’est pas de la simple animation mais une véritable contribution à l’amélioration et au renouvellement de l’offre musicale béninoise », a conclu le promoteur sur le sujet.

  • Social Links:

Laisser une réponse