Ce vendredi 10 novembre, est un jour d’action de grâce pour le frère Melchior, le professeur Albert Tévoèdjrè qui souffle ses 88 bougies. Le patriarche a animé, ce jeudi, une…

Promotion du concept « La Paix par un autre chemin » : Albert Tévoèdjrè inaugure « La Maison de la paix » en 2018

Promotion du concept « La Paix par un autre chemin » : Albert Tévoèdjrè inaugure « La Maison de la paix » en 2018

Ce vendredi 10 novembre, est un jour d’action de grâce pour le frère Melchior, le professeur Albert Tévoèdjrè qui souffle ses 88 bougies. Le patriarche a animé, ce jeudi, une conférence de presse à Porto-Novo, pour annoncer l’achèvement imminent des travaux de la « Maison de la Paix » à Adjarra pour promouvoir son initiative « La paix par un autre chemin ».

A 88 ans, le professeur Albert Tévoèdjrè reste convaincu que la paix et l’éradication de la pauvreté passent par le « Minimum social commun ». Une vision qu’il promeut depuis 2013 à travers son initiative « La paix par un autre chemin » portée par le Centre panafricain de prospective sociale – Institut Albert Tévoèdjrè. Un concept qui n’est rien d’autre, précise le patriarche au cours d’une conférence de presse animée hier à Porto-Novo, que l’éducation à la paix et au développement par le dialogue interreligieux et interculturel soutenu par des actions sociales conjointes de toutes les confessions religieuses pour éradiquer la pauvreté. Le professeur Albert Tévoèdjrè se réjouit du bilan des cinq ans d’activités de ce projet qui a, à son actif aujourd’hui, plusieurs œuvres sociales en faveur des couches défavorisées du Bénin. Il s’agit de la construction d’infrastructures publiques à Natitingou, de forages d’eau potable à Djidja et d’une école interconfessionnelle à Takon. L’apothéose de ces actions sociales en faveur de la paix, annonce Albert Tévoèdjrè, est la relance des travaux pour l’achèvement de la « Maison de la paix ». Le joyau dont les travaux sont presque achevés sera son ultime retraite pour lui et son épouse. La « Maison de la paix » est érigée à Adjati dans la commune d’Adjarra, la terre de ses aïeux. Albert Tévoèdjrè annonce pour le 19 mars 2018, l’inauguration et la mise en service du joyau qui servira désormais de siège mondial pour le Centre de promotion de la Paix par un autre chemin. Cette maison abritera en effet un secrétariat technique avec bibliothèque, et une salle d’archives et d’échanges. Aussi, comportera-t-elle un espace chrétien de prière et de recueillement, un espace de prière musulmane inspirée de l’expérience d’Abu Dhabi aux Emirats arabes unis, un espace de recueillement libre pour toutes expressions spirituelles et culturelles différentes. Le professeur Albert Tévoèdjrè annonce également l’installation d’un point de fourniture d’eau potable au bénéfice des voisins habitants d’Adjati, sans distinction d’origine, de culture ou de religion.
Au regard de l’importance de ce projet, le professeur Albert Tévoèdjrè sollicite le concours des personnes de volonté et autres ambassadeurs de paix pour l’achèvement des travaux de cette maison. Le besoin est évalué à 50 millions de francs Cfa. Il compte sur le soutien des uns et des autres pour enraciner son initiative « La Paix par un autre chemin » et sonner le glas du sous-développement au Bénin, en Afrique et dans le monde. Albert Tévoèdjrè félicite déjà ses premiers soutiens dont Samson Koffi d’Almeida alias Dsk pour son sens de générosité. « Dans l’impossibilité de placer un soldat derrière chaque citoyen pour grandir sa protection, la seule option, non moins crédible et durable reste celle incontournable de renforcer tous les mécanismes du ‘’Vivre ensemble’’, malgré toutes différences », insiste l’ancien médiateur de la République du Bénin.
Il avait à ses côtés hier l’ancien Premier ministre du Mali, Diango Cissoko. Ce dernier qualifie cette vision du professeur Albert Tévoèdjrè qui a tout donné au monde entier de « très noble et utile pour la postérité »

  • Social Links:

Laisser une réponse