L’ancien président de la République Nicéphore Soglo est préoccupé par la consolidation de la paix au Bénin. Face à la situation délétère, il a demandé au président Talon de «…

Tension sociopolitique au Bénin : Les paroles de sagesse de Soglo à Talon

Tension sociopolitique au Bénin : Les paroles de sagesse de Soglo à Talon

L’ancien président de la République Nicéphore Soglo est préoccupé par la consolidation de la paix au Bénin. Face à la situation délétère, il a demandé au président Talon de « mettre la balle à terre».

Pour Nicéphore Soglo, les tensions sociopolitiques fragiliseront davantage la cohésion nationale. Il ne sert à rien, a-t-il souligné, d’alimenter les tensions dans un pays très pauvre comme le Bénin. Dans un entretien accordé au quotidien «Matin Libre» hier lundi, l’ancien Maire de Cotonou a montré la nécessité pour le gouvernement de gérer les affaires publiques dans la sérénité. Nicéphore Soglo a certes reconnu l’obligation pour le pouvoir de lutter contre la corruption et d’assainir la gestion des finances publiques. Seulement, il a montré que cette bataille ne doit nullement cacher des règlements de compte. Tout doit pouvoir respecter la législation en vigueur pour que l’Etat de droit en construction se consolide. Pour étayer son propos, l’ancien président de la République évoquera les échauffourées ayant marqué la perquisition d’un entrepôt de « faux médicaments » qui appartiendrait au député Atao Mohamed Hinnouho. A l’entendre, ce mouvement d’humeurs reste un mauvais signe. Les dossiers, a-t-il souligné, doivent être gérés avec doigté pour ne pas provoquer l’ire des citoyens désabusés et frustrés. Il a mis le gouvernement en garde contre des batailles sélectives et lui a conseillé de donner priorité à la protection de l’intérêt général. Réexpliquant sa déclaration de la semaine écoulée, Nicéphore Soglo  a rappelé avoir battu aujourd’hui sa coulpe et fait pénitence par rapport au choix effectué en avril 2016. Il a en effet indiqué n’avoir pas des pouvoirs divins pour deviner les actes que poserait son poulain après la victoire. Le leader charismatique de la Renaissance du Bénin (Rb) a reconnu s’être certainement trompé de choix. Mais il n’a pas pour autant voué aux gémonies le Chef de l’Etat. Nicéphore Soglo a demandé à tout le peuple de « renouer avec le pardon». Mieux, il a invité le  gouvernement à «éviter les conflits d’intérêts, mettre fin à l’exercice solitaire du pouvoir et à l’opacité dans la gestion (…)». C’est bien un vieux sage qui ne veut pas laisser s’effondrer un pays très mal géré.

M.M

  • Social Links:

Laisser une réponse