Finalement on comprend que la présence de Oumar Tchomogo dérangeait le football business de certains rois décrétés de la communication. Comme s’ils attendaient depuis des mois cette lettre du ministère…

A peine Tchomogo parti et les rois de la communication sortent l’artillerie lourde

A peine Tchomogo parti et les rois de la communication sortent l’artillerie lourde

Finalement on comprend que la présence de Oumar Tchomogo dérangeait le football business de certains rois décrétés de la communication.
Comme s’ils attendaient depuis des mois cette lettre du ministère des sports qui rappelle à la FBF la fin du contrat de l’ancien attaquant Guingamp.
Dès l’annonce des posts sur les réseaux sociaux et des analyses à la gloire de Patrice Neveu ou de Michel Dussuyer.Apparemment Alain Giresse n’a pas de représentant au Bénin.
Dans tous les commentaires le ministère du tourisme, de la culture et des sports est épargné. La cible principale visée est encore et toujours la FBF.Pourquoi les rois de la communication tirent sur la FBF (l’ambulance) alors que c’est clairement le ministère de la culture, du tourisme et des sports qui communique depuis sur la liste des trois retenus apparemment ? (Neveu,Dussuyer et Giresse).

Pas d’appel à candidature. Encore que la procédure est bancale.

Normalement c’est la FBF qui propose au ministère les trois noms retenus après appel à candidature.Étant en période de transition et préparant tous la prochaine élection à la FBF, les 18 membres ferment les yeux sur beaucoup de dossiers importants. Mais ce qu’ils oublient tous quelque soit le vainqueur (en juin ou juillet),le choix d’un bon ou d’un mauvais sélectionneur aura un impact sur les résultats des écureuils et le mandat du prochain président.

Celui qui sera choisi doit absolument qualifier le Bénin à la CAN 2019 si non ce serait un très gros échec et pour le ministère et pour la FBF et pour le football béninois (référence à la lettre du ministre Homeky adressée à FBF).
Oumar Tchomogo était à deux doigts de la qualification à la CAN et au CHAN( défaite lors du dernier match).Donc le prochain sélectionneur qui ne qualifie pas le Bénin à la CAN a simplement échoué.

Étonnant le débat ne tourne pas dans les médias sur le contrat d’objectif .
Et puis il y a une confusion terrible. Certains à la FBF souhaitent que le même sélectionneur soit DTN et entraîneur des locaux.Pour quel résultat ? Où ceux qui gèrent notre football sont convaincus qu’il y a un désert de compétence ? ( pour le poste du DTN et du sélectionneur local).
On lit clairement chez certains que Patrice Neveu est le nouveau Messie ( plus gros espoir de sa carrière de sélectionneur la qualification au CHAN).Alors la question qui taraude l’esprit sur quoi se basent les rois de la communication pour le désigner comme le sauveur ?
Chez d’autres c’est Michel Dussuyer le sauveur ou encore le nul (les analyses varient en fonction des émotions du moment des rois de la communication).
A titre informatif Michel Dussuyer c’est au moins un quart de finale à la CAN.
Sur cette short list personne ne parle de Giresse( au moins il a fait un quart de finale à la CAN).

Souvenez vous que pour leurs petits intérêts les rois de la communication avaient menti au peuple que Didier Ollé Nicole était le meilleur sur la liste à l’époque ( il y avait pourtant le sélectionneur qui a permis au Ghana de jouer le quart de finale du mondial 2010). Nos rois de la communication pour leurs intérêts inavoués qui vont clairement contre le développement du football béninois expliquaient que Didier Ollé Nicole est Français donc aura une communication facile avec les écureuils ( la suite de l’histoire est connue il prend plus de 130 millions dans les caisses de l’État).

Les rois de la communication cessez l’intoxication. Et messieurs de la fédération et du ministère faites preuve de maturité en choisissant le meilleur sans état d’âme et sans émotion.

Hervé Médard Tognissè

  • Social Links: