Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, a présenté aux hommes des médias, ce lundi 5 février à Cotonou, le point de la participation du Bénin…

Participation du Bénin au 30e sommet de l’Union Africaine: Le ministre Aurélien Agbénonci parle des retombées

Participation du Bénin au 30e sommet de l’Union Africaine: Le ministre Aurélien Agbénonci parle des retombées

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, a présenté aux hommes des médias, ce lundi 5 février à Cotonou, le point de la participation du Bénin à la trentième session ordinaire de l’assemblée générale des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (Ua). La quintessence des rencontres bilatérales et des travaux auxquels le président de la République du Bénin, Patrice Talon, a pris part, étaient au cœur de la conférence de presse.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci était face aux hommes des medias, ce lundi, à la salle de conférences Fleuve Jaune de son ministère, pour faire le point de la participation du Bénin au trentième sommet de l’Union africaine. Selon lui, le Bénin s’est affirmé lors de ces assisses par le dynamisme et l’implication du président Patrice Talon lors des grands débats.
Le président Patrice Talon a saisi cette opportunité pour parler des avancées du Bénin dans le combat contre la corruption pour rester en ligne avec le thème du sommet à savoir « Remporter la lutte contre la corruption : une voie durable pour la transformation de l’Afrique », a indiqué le ministre Aurélien Agbénonci.
Ce sommet n’a pas été de tout repos pour le président Patrice Talon, a-t-il laissé entendre. Et pour cause ! En marge des travaux, le chef de l’Etat était présent au vingt-septième sommet du forum du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (Maep), au trente-sixième sommet du comité d’Orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (Nepad), à la session extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Au cours de cette dernière rencontre, il a été question, entre autres, de la nomination des commissaires de l’institution, des crises en Guinée Bissau et en Gambie.
« Patrice Talon a eu différents échanges avec certains de ses homologues, les présidents, George Weah du Liberia, Paul Kagamé du Rwanda, Alpha Condé de la Guinée, Macky Sall du Sénégal, Alassane Ouatara de la Côte d’Ivoire, Mahamadou Issoufou du Niger, José Mário Vaz de la Guinée Bissau », selon le ministre Auérlien
Agbénonci. La délégation béninoise a profité de l’occasion pour signer un accord militaire avec le Rwanda afin de bénéficier de l’expertise de ce pays dans le domaine de la sécurisation des frontières, les calamités et la lutte contre le terrorisme.
Une délégation des Emirats Arabes Unis conduite par Reem Al Hashimy, ministre des Affaires étrangères de ce pays a été reçue également par le président Patrice Talon. A cette audience, il a été question, entre autres, de la dynamisation des relations diplomatiques entre les deux pays.

Quid des polémiques sur l’intervention du président ?

« J’ai été fier de son intervention et de sa participation à ce sommet. Il n’est écrit nulle part que le chef de l’Etat devrait laisser une copie de son intervention en de pareille circonstance », a laissé entendre le ministre Aurélien Agbénonci aux journalistes par rapport à l’intervention du chef de l’Etat au sommet de l’Union africaine. Pour Aurélien Agbénonci, le président Patrice Talon était appelé à donner juste son avis à l’instar des autres chefs d’Etat qui ont fait pareil. Il ne s’agit nullement, selon lui, d’une erreur diplomatique ni d’une improvisation d’amateur. Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération estime que c’est de la méchanceté gratuite et inutile de penser que ce geste du président Patrice Talon a écorché l’image du Bénin.

  • Social Links:

Laisser une réponse