Une fois encore, le ministre de l’Energie a effectué, ce mardi 6 février 2018, une visite de routine sur le chantier de Maria Gléta 2. L’objectif étant de constater le…

Chantier de Maria Gléta 2 : La qualité et le délai contractuel préoccupent le ministre de l’Energie

Chantier de Maria Gléta 2 : La qualité et le délai contractuel préoccupent le ministre de l’Energie

Une fois encore, le ministre de l’Energie a effectué, ce mardi 6 février 2018, une visite de routine sur le chantier de Maria Gléta 2. L’objectif étant de constater le niveau d’avancement des travaux de construction de la nouvelle centrale de 120 Mw.
C’est devenu habituel, voire une méthode efficiente de gestion et de conduite des affaires du ministère de l’Energie. En tout cas ce mardi 6 février 2018, le ministre de l’Energie, accompagné de quelques cadres techniques, a effectué une descente sur le chantier de construction de la nouvelle centrale de 120 Mw à Maria Gléta 2. Et il n’a pas été déçu de ce qu’il a vu sur place. Des explications du Coordonnateur du projet, il ressort que toutes les études techniques sont réalisées. Et l’étude détaillée du projet est soumise à validation cette semaine à Genève en Suisse par les experts commis à cette tâche. Selon Emeric Tokoudagba, les premières fondations démarrent ce jour même. Mieux, le matériel arrive petit à petit au port de Cotonou et il n’y a pas de raisons que le délai contractuel ne soit pas respectée. Des propos renchéris par Yoann Tatsu, Directeur du projet conduit par Bwsc. A l’en croire, le processus avance très bien, et il a même donné de réelles garanties. Car, ils sont en avance sur le chronogramme. Pour sa part, le Directeur Général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) a énuméré tous les projets satellites au profit des populations riveraines. Notamment l’électrification de l’arrondissement de Togba qui abrite le site, la construction d’une école de cinq classes, la réalisation de 25 km de voie dont celle d’accès au site etc. Laurent Tossou n’a pas manqué d’insister sur le respect des normes environnementales par l’entreprise. Surtout que la Sbee est en pleine phase de réalisation des projets structurants induits par le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG 2016-2021), dit-il.
Le chef d’Arrondissement de Togba a confirmé la mise en route des projets Sociocommunautaires mentionnés plus haut. Toutefois, à l’instar de Jean-Claude Codjia, préfet de l’Atlantique, Pierre Gbègnon a demandé que les localités voisines de Togba profitent également de ces mesures d’accompagnement. Au terme d’une visite guidée du chantier conduite par les responsables de l’entreprise Bwsc, le ministre Dona Jean-Claude Houssou a exprimé son satisfecit vis-à-vis de cette entreprise qui respecte pour le moment la feuille de route tracée. Il a rappelé la détermination du Gouvernement du Président Patrice Talon à faire de l’Energie le socle du développement économique du Bénin. Pour lui, le dédommagement des populations sinistrées du fait de la construction de cette centrale après plus de sept années de tergiversation est la preuve palpable de cette détermination au plus haut sommet de l’Etat. Dona Jean-Claude Houssou appréciant à leur juste valeur les mesures d’accompagnement, reste tout de même intransigeant sur trois points essentiels : la qualité de l’ouvrage, le respect du délai contractuel et les retombées positives pour les populations riveraines et les entreprises nationales. Surtout en termes d’emplois et de transfert de technologie.
Avant de quitter les lieux, le ministre de l’Energie a procédé symboliquement au lancement de la construction des travaux de fondation des bâtiments devant abriter les installations. Il a rappelé par cette action que le Gouvernement de la Rupture ne fait pas de pose de première pierre, mais procède à la réalisation des infrastructures. Rendez-vous est encore pris dans deux mois pour la même opération, celle d’évaluer à mi-parcours la réalisation du projet de construction de la nouvelle centrale de 120 Mw à Maria Gléta 2.

  • Social Links:

Laisser une réponse