Les partis politiques s’activent pour mettre en marche la réforme du système partisan. C’est le cas de l’Union fait la Nation (UN), dont Michel Dassi a annoncé l’organisation du conseil…

Préparatifs d’un conseil national en mars: L’UN bat le rappel des troupes, Idji mobilise Kétou, Vlavonou à Ifangni

Préparatifs d’un conseil national en mars: L’UN bat le rappel des troupes, Idji mobilise Kétou, Vlavonou à Ifangni

Les partis politiques s’activent pour mettre en marche la réforme du système partisan. C’est le cas de l’Union fait la Nation (UN), dont Michel Dassi a annoncé l’organisation du conseil national transitoire de l’UN pour le mois de mars prochain. C’était hier, dimanche 18 février dans l’émission dominicale « Carte sur table » de la radio Océan Fm. En sa qualité de président du comité préparatoire du conseil national transitoire, Michel Dassi explique qu’il s’agit d’un regroupement qui va réunir près de 250 à 300 personnes autour de plusieurs questions relatives à la vie du parti. Selon son développement, le conseil national transitoire qui vient en prélude au congrès de l’UN, est une idéologie pour définir les grandes orientations du parti et aller vers l’achèvement d’un processus politique. « C’est une réforme prise par l’UN depuis 2008 et nous sommes contents de voir, 10 ans après, cette réforme proposée par le pouvoir Talon. Nous soutenons cette orientation qui rejoint notre idéologie », affirme-t-il. Ce grand rassemblement vise aussi à sensibiliser les populations sur la nécessité de préparer la constitution d’un grand parti politique et de passer à sa formation. Au cours de ce conseil, continue-t-il, nous insisterons sur plusieurs points entre autres, la ligne idéologique de l’UN et la mise en place des membres du nouveau parti politique. Il explique aussi qu’un travail de terrain se fait actuellement pour consulter d’autres partis, échanger avec eux sur l’idéologie de l’UN, renforcer les 14 partis membres de l’UN pour la création d’un grand parti politique. « Nous ne voulons plus nous réunir pour la formation d’une alliance électorale mais, pour créer un parti politique défini sur des bases claires », ajoute-t-il. L’invité de l’émission dominicale a saisi l’occasion pour rassurer de la bonne santé du parti politique l’Union fait la Nation. A en croire Michel Dassi, le calme est revenu à l’UN après les turbulences survenues lors de la présidentielle de 2016. « Aujourd’hui, l’UN continue sa marche vers la construction d’un grand parti et nous sommes partisan du pouvoir Talon », déclare-t-il.

L’appel de l’he Antoine Idji pour un soutien sans faille au PAG

Avec à ses côtés, son collègue Louis Vlavonou, le préfet du Plateau, les membres des bureaux de la section départementale et des sections communales et des cadres natifs de la région, l’honorable Antoine Idji a passé d’agréables moments de retrouvailles avec les siens avant d’échanger avec ceux-ci des vœux de paix, de santé et de prospérité. Après les mots de bienvenue du Président de la section UN de Kpankou et du maire Jean-Pierre Babatoundé, les jeunes cadres de l’Alliance ont, par la voix de Bienvenu Fagbitè, rappelé les enjeux de la bataille électorale de 2019, après avoir passé en revue le soutien visible et remarquable de l’UN pour accompagner et défendre les actions de développement du Président Patrice Talon. Il a ensuite salué la clairvoyance du député Idji qui a su guider les militants dans les choix politiques opérés dans l’intérêt du développement du Plateau et du Bénin en général avant de plaider pour la promotion des cadres sous le régime de la Rupture. A sa suite, la représentante des femmes, Mme Lucie Sessinou a fait le point des activités menées par le bureau des femmes Un de Kétou, sous le leadership éclairé du Président Antoine IDJI. Successivement, l’honorable Louis Vlavonou et l’ancien ministre Lazare Sèhouéto ont exprimé leur admiration face à la fidélité des militants UN du Plateau dont le soutien a fait tache d’huile dans le processus d’élection du Président Patrice Talon en 2016. Le Conseiller politique du Chef de l’Etat, leader influent de l’UN estime que le moment est venu pour que cette branche de l’alliance dans le Plateau bénéficie des fruits de son militantisme. Mais pour y arriver, il lui faut boucher les oreilles lors des campagnes d’intoxication et fédérer ses efforts autour du Programme d’action du gouvernement pour sa mise en œuvre.
En réponse aux divers bons vœux et engagements des jeunes et des femmes, l’honorable Antoine KolawoléIdji a rappelé la part belle réservée au département du Plateau dans le Programme d’actions du Gouvernement. Des infrastructures routières aux programmes d’appui aux activités génératrices des femmes en passant par le programme rénové pour assurer une alimentation aux apprenants dans les écoles, l’élu de la 22ème circonscription électorale a dressé une longue liste des projets et programmes contenus dans le PAG et qui méritent d’être soutenus pour le bien-être des populations. Lire ci-contre un extrait de son intervention

Honorable Antoine K. IDJI
« Les enfants du Plateau se lèveront pour accompagner les réformes politiques du pays…»

« … J’ai été un peu indisposé mais je suis revenu et je suis là en pleine forme. Je suis revenu pour aller encore longtemps avec vous. Nous avons le devoir de nous délivrer de la pauvreté et de la misère. Il y a beaucoup de pauvreté dans notre commune de Kétou et dans notre département. Il y a beaucoup de pauvreté dans le Bénin. Et pour réduire un peu cette pauvreté, pour l’éradiquer, je vais travailler avec le président Patrice Talon à l’avènement et à la réalisation du Programme d’Action du Gouvernement. Le président Patrice Talon a dit qu’il faut moderniser le pays, il faut d’abord moderniser son système politique. Il n’y a aucun pays au monde qui ait un système économique bizarre, erratique et qui avance. Nous allons moderniser notre pays et les enfants dès le cours primaire, apprendront l’informatique (…) Il y a des gens qui veulent semer la confusion. Il y a des gens qui pensent qu’ils peuvent même acheter le Plateau. Le Plateau n’est pas à vendre, le Plateau n’est pas à acheter. Le Plateau appartient aux filles et aux fils du Plateau. Personne ne peut le leur arracher, personne ne peut le vendre, personne ne peut l’acheter. Que les bon-entendeurs entendent ! Les enfants du Plateau se lèveront pour accompagner les réformes politiques du pays, pour accompagner le programme d’actions du gouvernement et pour accompagner le Président Patrice Talon. Et nous irons loin. Chacun d’entre vous , avant les trois ans qui restent à ce gouvernement, sentira cela dans sa maison parce que c’est pour cela que nous nous battons. Chers amis, vous qui êtes venus ici aujourd’hui, parce que vous aimez les populations de Kétou, parce que vous aimez la lutte que nous menons pour que le Bénin avance, très sincèrement, je vous dis Merci. Le Bénin a besoin des personnes engagées comme vous. Nous, nous sommes des militants, nous voulons que notre pays avance et il en sera ainsi… »

Germin DJIMIDO

  • Social Links:

Laisser une réponse