Le gouvernement lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres de ce mercredi 28 Février 2018, a décidé de surseoir l’exécution du contrat de fourniture de compteurs à prépaiement…

Energie électrique : Le gouvernement suspend l’acquisition de compteurs à prépaiement au profit de la SBEE

Energie électrique : Le gouvernement suspend l’acquisition de compteurs à prépaiement au profit de la SBEE

Le gouvernement lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres de ce mercredi 28 Février 2018, a décidé de surseoir l’exécution du contrat de fourniture de compteurs à prépaiement au profit de la SBEE (Société Béninoise d’Energie Electrique). Selon le rapport de la commission d’enquête, la SBEE a signé avec la société MADE Sarl le 26 Mai 2016, un contrat pour la fourniture de 15 000 compteurs monophasés monoblocs de types STS au prix unitaire de 48 664 FCFA. Mais, au terme du délai contractuel la société MADE Sarl bien qu’ayant perçu l’avance de démarrage, n’a pu livrer que 1500 compteurs qui, en raison des tests non concluants, n’ont pas été réceptionnés, relève le même rapport.
Face à l’urgence de satisfaire ses clients, la SBEE a dû consulter d’autres fournisseurs dans la perspective d’acquérir des compteurs de même marque et spécifications. L’un des fournisseurs, en l’occurrence la société SGE, disposait d’un stock de 14 500 compteurs cessibles au prix de 29 999 FCFA l’unité. Mais entre temps, la société MADE Sarl a, de son propre chef, saisi la SBEE d’une offre faisant valoir qu’elle éviterait à celle-ci de devoir débourser une nouvelle avance à un autre fournisseur. La même société promettait de livrer, dans les meilleurs délais, des compteurs plus performants.
Nonobstant l’offre de la société SGE, c’est à la société MADE Sarl déjà défaillante dans l’exécution du premier marché que la SBEE a confié la fourniture de ces compteurs au prix de 48 664 FCFA l’unité sur la base d’un avenant du contrat du 26 Mai 2016. Ce prix est le même que celui des compteurs qu’elle n’avait pas livrés entièrement lors du premier contrat et pour lesquels elle avait fait l’objet d’une mise en demeure par la SBEE. Ainsi, en exécution de cet avenant, la société a fourni 5000 compteurs aux spécifications techniques non conformes à celles qui sont attendues.
L’exécution de cet avenant aux conditions financières ainsi prévues, ferait subir à la SBEE, un manque à gagner estimé à 242 645 000 FCFA, précise le rapport de la commission d’enquête.
Prenant acte de ce compte rendu, le Conseil a instruit le ministre de l’énergie, de faire surseoir le contrat, de saisir l’Autorité de Régulation des Marchés publics pour en apprécier la régularité et de mettre sous scellés, les 5000 compteurs livrés pour des besoins d’investigations.
F. Aubin AHEHEHINNOU

  • Social Links:

Laisser une réponse