Les députés de la 7ème législature ont adopté, le mardi 24 avril 2018, la proposition de loi portant régime juridique du bail à usage d’habitation domestique en République du Bénin….

Réduction de la caution sur le loyer : Les députés du Bmp négocient leur retour au Parlement

Réduction de la caution sur le loyer : Les députés du Bmp négocient leur retour au Parlement

Les députés de la 7ème législature ont adopté, le mardi 24 avril 2018, la proposition de loi portant régime juridique du bail à usage d’habitation domestique en République du Bénin. Ce texte à haute portée sociale réglemente surtout les droits et devoirs du locataire et du bailleur ainsi que ceux de l’agent immobilier communément appelé «démarcheur». Il encadre également les cautions et autres garanties en matière de location d’immeubles servant de logement. C’est une loi votée dans un contexte où le gouvernement de la Rupture et ses députés ont visiblement perdu la confiance du peuple. Et beaucoup se demandent si en adoptant aujourd’hui cette proposition de loi qui se trouvait dans les tiroirs du Parlement depuis plus de deux ans, ce n’est pas pour les députés du Bloc de la majorité parlementaire (Bmp) une manière de négocier un renouvellement de confiance auprès du peuple surtout en cette veille des législatives. Il faut noter que, si la nouvelle loi adoptée est promulguée, la caution sur le loyer sera désormais fixée à trois mois. La mesure  est à saluer même si elle doit être fortement critiquée par certains bailleurs. En tout cas, vu l’urgence de cette loi et son impact positif sur la société, les intérêts des propriétaires ou des bailleurs peuvent être sacrifiés par  les députés proches du gouvernement la Rupture. Ils étaient en effet, les seuls parlementaires présents à l’hémicycle lors de l’adoption de la proposition de loi portant régime juridique du bail à usage d’habitation domestique. Et dans leur rang, plusieurs voix s’élèvent déjà pour s’attribuer cette avancée qui devrait réduire les peines des populations. Certains affirment s’être vraiment battus en initiant et en participant activement à la plénière ayant consacré le vote de cette loi. Pour d’autres comme le député Orden Alladatin, il s’agit d’une promesse de campagne du candidat Patrice Talon qui est réalisée. Il l’a souligné à la faveur de l’interview qu’il a accordée à la presse quelques heures après l’adoption de la loi. Le député Natondé Aké, l’initiateur de la proposition de loi, devrait également jubiler. De manière générale, tous les députés du Bmp doivent se réjouir surtout que la Rupture ne fait plus espérer la majorité des Béninois. Les échéances électorales, faut-il le rappeler, sont proches. Et dans le camp de la Rupture, il n’y a pas de bilan encourageant. Patrice Talon s’est évertué à détruire de milliers d’emplois créés sous le Changement. Les petits commerces ont fermé et les taxes ont été multipliées. La Rupture s’enlise indubitablement. Le champ argumentaire des campagnes électorales se réduit. Dans ce contexte, le vote de la loi portant régime juridique du bail à usage d’habitation domestique vient aider les députés  à sauver la face. Il reste une vraie bouffée d’oxygène. Les députés, partenaires de Patrice Talon, pourront se vanter d’avoir soulagé les populations. Cependant, il reste à déterminer si ce seul argument pourra convaincre les Béninois désabusés qui ne croient plus au miracle que le Chef de l’Etat avait annoncé en début de mandat.

Kola Paqui

  • Social Links: