Ce mardi 8 mai 2018 au tribunal de première instance de première classe n’est pas comme les autres jours. Non seulement il sera le théâtre d’un monde fou, mais également…

Procès du syndicaliste Laurent Mètognon et de l’He Atao Hinnouho : Un mardi lourd au tribunal de Cotonou

Procès du syndicaliste Laurent Mètognon et de l’He Atao Hinnouho : Un mardi lourd au tribunal de Cotonou

Ce mardi 8 mai 2018 au tribunal de première instance de première classe n’est pas comme les autres jours. Non seulement il sera le théâtre d’un monde fou, mais également il s’y passera de choses qui retiennent l’attention du monde entier et surtout de la justice béninoise voire la démocratie du Bénin. A la base, le procès d’une part du bouillant syndicaliste Laurent Mètognon et d’autre part celui du député de la 7ème législature en cours, Atao Hinnouho.

Par Clément Winsavi

En effet, une affaire de présumé corrompu en prison et le présumé corrupteur libre retient depuis la fin de l’année dernière Laurent Mètognon dans une affaire dite de commissions occultes dans des placements hasardeux. Report sur report, perturbation sur perturbation pour fait de grève a empêché jusqu’ici que l’affaire soit enrôlée. Et bien, ça  sent le dénouement aujourd’hui et la nouvelle pourrait, sauf une inspiration opaque de ceux qu’on connait au Bénin, être bonne pour le syndicaliste qui devrait regagner chez lui vu qu’une dernière décision de la Cour constitutionnelle  a tranché en sa faveur pour condamner le conseil des ministres, le procureur de la République ainsi  que d’autres agissements de nos autorités. Si comme c’est le cas depuis deux ans, ladite décision de la Cour n’est pas rangée dans la poubelle, la libération de Laurent Mètognon devrait être prononcée. Mais bon…

Par ailleurs, l’élu de la 15ème circonscription électorale du Bénin Atao Hinnouho sera à la barre dans une affaire qu’il est aujourd’hui difficile de dire exactement pour qu’elle accusation il veut comparaître étant donné que depuis sa volonté d’aller se présenter à la justice de son pays, les chefs d’accusations contre lui chaque jour.

On aura dans cette affaire, la particularité de voir un déséquilibré mental reconnu par le procureur de la République comparaître tel qu’on l’a déjà vu tout récemment saisi par le même procureur pour répondre au questionnaire seulement le lendemain qu’il soit déclaré malade de la psychiatrie. Deux affaires donc peu ordinaire dans la procédure, la réelle intention ainsi que les développements autour. Ce qui est sûr, les vrais gardiens de la justice de notre pays seront sur les lieux pour faire leur travail et faire respecter la loi. De même, le peuple souverain ne se fait jamais compter des histoires pareilles et va être témoin à moins que l’accès lui soit empêché. Mais en vertu de la décision de la Cour favorable à Laurent Mètognon, il devrait rentrer chez lui. Sans oublier que basé sur l’ordonnance du juge des libertés, vu que le ministre de la justice de notre pays a affirmé qu’il n’y a pas nouvelle affaire et que c’est toujours la même chose, le député Atao Hinnouho devrait purement relaxé.

  • Social Links: