Les bras chargés de vivres et autres matériels de prière musulmane, la Jama’at islamique Ahmadiyya du Bénin est allée partager la joie de la fête de l’Aïd el-fitr encore appellée…

Œuvres caritatives de la Jama’at islamique: Ahmadiyya Bénin Des démunis de l’Ouémé reçoivent des dons

Œuvres caritatives de la Jama’at islamique: Ahmadiyya Bénin Des démunis de l’Ouémé reçoivent des dons

Les bras chargés de vivres et autres matériels de prière musulmane, la Jama’at islamique Ahmadiyya du Bénin est allée partager la joie de la fête de l’Aïd el-fitr encore appellée Ramadan avec les couches pauvres et en situation difficile dans l’Ouémé. L’association était à Porto-Novo et à Avrankou, mardi 12 juin dernier, où elle a procédé à la distribution des dons, pour permettre à ces populations de bien festoyer demain.

 Le centre hospitalier universitaire départemental de l’Ouémé/Plateau, la prison civile de Porto-Novo et le centre de traitement des malades mentaux saint Camille Oasis d’amour d’Avrankou ont accueilli, mardi 12 juin dernier, une délégation de la Jama’at islamique Ahmadiyya du Bénin conduite par son président, Rana Farooq Ahmad. Elle est allée communiquer par anticipation la joie de la fête du Ramadan encore appelée Aïd el-fitr à ces personnes démunies, après une visite de courtoisie aux autorités de la préfecture de l’Ouémé. La délégation n’a pas effectué sa tournée les mains vides. Elle avait les bras chargés de vivres tels que des sacs de riz, des cartons de pâtes alimentaires, de savons, des bidons d’huile d’arachide, de cartons de boîtes de conserve de tomate, des cartons de sucre, des nattes et autres gourdes habituellement utilisées pour la prière musulmane. Les dons ont été symboliquement remis à chacune des étapes du périple.

Pour le président de la Jama’at islamique Ahmadiyya Bénin, Rana Farooq Ahmad, cette action charitable s’insère dans le cadre de la vision de son association depuis 1967 dans notre pays à savoir partager l’amour de Dieu avec son prochain pour qu’il soit aussi en joie. Selon lui, 30 millions F Cfa ont été déboursés au total cette année par l’association pour l’opération de dons aux couches pauvres et vulnérables sur toute l’étendue du territoire national qu’elles soient musulmanes ou non.
A la prison civile de Porto-Novo où séjourne 1008 prisoniers pour une capacité d’au plus de 500 détenus, le régisseur de cette maison d’arrêt, le capitaine Jean-Eudes Etchiha, a remercié la Jama’at islamique Ahmadiyya pour ces œuvres humanitaires à la veille des fêtes du Ramadan et de la Tabaski. Il a saisi l’occasion pour inviter la délégation à aller encore plus loin dans ces œuvres afin de mieux impacter le cœur des pauvres et atteindre ses objectifs. Le régisseur propose que l’association musulmane pense par exemple à aider certains prisonniers déjà jugés et condamnés à payer des cautions mais qui, faute d’argent, sont encore en prison. Très sensible à cette doléance, Rana Farooq Ahmad a remis, séance tenante, une enveloppe de 150 000 francs Cfa au régisseur pour régler la caution de trois prisonniers condamnés au paiement de la somme de 50 000 francs Cfa chacun. Le président de la Jama’at islamique Ahmadiyya Bénin promet de faire bientôt un don de trente machines à coudre à la prison civile avec le recrutement d’un formateur pour la réinsertion sociale des prisonniers qui désirent se faire former en taillerie. Il a pris rendez-vous à cet effet avec la direction générale de l’Agence pénitentiaire à Cotonou pour finaliser ce projet comme beaucoup d’autres qui tiennent à cœur, afin de soulager la peine des détenus après leur libération.
Le régisseur de la maison d’arrêt de Porto-Novo a remercié les membres de la communauté Ahmadiyya pour leur sollicitude à l’endroit des couches en détresse. Il a prié Dieu de le leur rendre au centuple.
Le directeur du centre des malades mentaux saint Camille d’Avrankou, Innocent Amadji, implore également la bénédiction de Dieu sur les membres de l’association et leurs activités professionnelles.

  • Social Links:

Laisser une réponse