Au terme d’un mois de jeûne, la communauté musulmane a célébré à Natitingou l’Aïd El Fitr. Occasion pour elle de retrouver une vie normale avec le sentiment d’être désormais en…

Célébration de l’Aïd El Fitr à Natitingou: Appel à cultiver la paix

Célébration de l’Aïd El Fitr à Natitingou: Appel à cultiver la paix

Au terme d’un mois de jeûne, la communauté musulmane a célébré à Natitingou l’Aïd El Fitr. Occasion pour elle de retrouver une vie normale avec le sentiment d’être désormais en phase avec les prescriptions divines.

La place Idi de Natitingou pleine de monde accueille à dix heures précises l’imam de la mosquée centrale de la commune, accompagné d’une forte délégation. Son entrée saluée par les fidèles musulmans met fin à la grande attente observée tôt ce matin. La prière marquant la fin du ramadan donne lieu à une grande ferveur sur le site.

Check Nourou Dine Mouhamed Sanni invoque Allah pour ce temps solennel de carême dès les premiers instants de son arrivée et exhorte les fidèles musulmans à poursuivre la méditation, tel que recommandé par le coran.

Suite à ses invocations, l’imam central invite les fidèles à marquer positivement leur milieu en s’illustrant à travers leurs comportements et actes. Reconnaissant au Créateur sa gloire il le prie de guider les fidèles dans leur vie et d’illuminer les dirigeants afin que le pays se développe pour un mieux-être de toutes et tous. La paix reste également à ses yeux l’une des prières formulées par le leader religieux à cette occasion de l’Aïd El Fitr.

« C’est une grande joie pour moi de représenter la communauté catholique à cette prière qui marque la fin du ramadan », confie père François Tiando, vicaire général du diocèse de Natitingou représentant l’évêque, tout en saluant le dialogue interreligieux prévalant au sein des différentes communautés. La bonne cohabitation notée au niveau de ces communautés fascine également Antoine N’da, maire de Natitingou qui appelle à entretenir la paix dans le pays à travers la prière. Cette prière qui sanctionne la fin du mois de ramadan, pour Lydie Déré Chabi Nah, préfet de l’Atacora, raffermit davantage la foi des fidèles et participe à cette paix que le peuple béninois appelle de tous ses vœux. Sa présence vient marquer, à son avis, sa solidarité envers toute la communauté musulmane dont le jeûne vise à préserver le climat de paix au Bénin.

  • Social Links: