Le régime de la rupture a un allié de poids dans l’Hexagone. La Diaspora béninoise en France est en mode Talon pour aseptiser la mare de la pègre. Un soutien…

Bénin/Lutte contre la Corruption: La Diaspora signe un pacte historique avec Talon

Bénin/Lutte contre la Corruption: La Diaspora signe un pacte historique avec Talon

Le régime de la rupture a un allié de poids dans l’Hexagone. La Diaspora béninoise en France est en mode Talon pour aseptiser la mare de la pègre. Un soutien non négociable à l’icône du Nouveau départ. Le chef de l’Etat, adoubé pour son courage politique, a le feu vert de la Diaspora pour démolir la nébuleuse et autres prédateurs de la morale. L’approbation de la gouvernance post-Yayi s’opère par une adhésion massive à la croisade anti corruption. Le modèle Talon cultivé dans le pragmatisme éveille les consciences et vivifie nos espérances.

La Coordination Nouveau Départ Diaspora Bénin (CNDDB) lance au siège de l’UNESCO à Paris une mobilisation historique contre le mal endémique et signe ainsi un pacte avec Talon en vue de la restauration des valeurs. La lutte contre la corruption, clause phare de cette alliance vertueuse, aiguillonne la démarche engageante qui garantit des perspectives fécondes. La Diaspora offre son levier à la traque des corrompus . Dans un pays miné par la spirale des scandales , le pari de la rupture reste le moteur et la clé de l’avenir. Face à l’impératif moral, un coup de frein sera suicidaire.

Aux commandes de la Diaspora anti corruption , la CNDDB fait sa plongée morale par la sensibilisation. Avec la tête d’affiche de la lutte contre la corruption , Philippe Montigny ,président du Cabinet Ethic Intelligence , la Conférence débat organisée le 30 juin à l’UNESCO tient son rang évènementiel. Un enchainement de brillants exposés éclaire l’assistance sur l’effet Talon dans l’impitoyable guerre contre la mafia du crime économique. Le ministre de la justice Sévérin Quenum, le député Abimbola, Achille Houssou du Bureau Analyse et Investigations et Wilfried Léandre Houngbédji, Directeur de la communication à la présidence de la République, ont détaillé l’action réformatrice fatale à la corruption. « La volonté politique est actée dès la prise de serment de Patrice Talon » salue le garde des sceaux.

La marche verte contre la corruption, écran de fumée de la décennie de la refondation, n’a pas provoqué l’extinction du feu dévastateur. Elle a paradoxalement donné du volume au fléau et favorisé le printemps des fossoyeurs de tout acabit. On a soufflé dans les clairons et créé un vacarme pour enfin jeter le peuple sous une voûte sombre dans un pays financièrement anémié. Les nœuds de fer agités n’ont servi qu’à théoriser le bouclier anti-corruption. Les milliards volés dans la vaine construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale ont mis à nu les agitations souterraines de la mafia et l’atroce hypocrisie de ses parrains.

« La corruption est l’ennemie du développement et de la bonne gouvernance » prévient l’homme politique indien Pratibha Patil. Heureusement, Talon a quitté le champ de l’illusion pour ouvrir l’ère de l’endiguement de la délinquance économique. Séduite par la détermination du chef de l’Etat, la Diaspora accompagne la dynamique anti-corruption. Sur le ressort de la volonté politique , cette adhésion populaire va sonner le glas des écuries impénitentes de la corruption.
Talon est sur la bonne voie. Contre les pilleurs de l’économie, le réformateur de la Marina fait sa révolution. On est loin de l’époque de la rhétorique populiste et du bal des farceurs.

SULPICE OSCAR GBAGUIDI

  • Social Links: