A trois  mois de la mi-mandat qui annonce les élections législatives de 2019, Talon vient de battre un record. Il devient le premier Président de la République à réussir une…

Bénin/Référendum Constitutionnel: Talon maître du jeu

Bénin/Référendum Constitutionnel: Talon maître du jeu

A trois  mois de la mi-mandat qui annonce les élections législatives de 2019, Talon vient de battre un record. Il devient le premier Président de la République à réussir une révision de  la constitution, du moins la première étape.   Depuis l’élaboration de cette loi fondamentale, tous les présidents ont caressé le rêve de la réviser, qui pour des raisons opportunistes, qui pour un troisième mandat. Talon lui, la révise pour rééquilibrer le système politique et amorcer le développement du Bénin.

Selon des confidences d’un proche du Chef de l’Etat, la révision de la constitution telle que préparée par Patrice Talon, devait passer trois mois après son accession au pouvoir. Pourtant ce n’est qu’après un an,  qu’en Avril 2017, le Chef de l’Etat soutenu par son Garde des Sceaux,  essuiera son premier vrai revers politique avec le rejet du projet par les députés.

Patrice Talon qui a évolué jusque-là avec les députés de façon un peu  directe,    sera désormais soutenu par le BMP. Un bloc né juste au lendemain de cet échec historique.  Dès lors, Talon boudé par les députés   et plusieurs acteurs politiques a  pris un autre chemin. Il apprend, et accepte.  Il faut comprendre  à travers les différents soutiens et autres déclarations, que le président Talon a désormais du soutien. Un an après son élection, il  n’était plus le même.  Il ne veut pas paraître pour le leader politique, qui tire les ficelles des partis politiques. Il pourtant reste au centre magnétise.

Tractations, concessions, discussions, ajustements sur les réformes et surtout une franchise dans les débats, ont conduit l’équipe présidentielle à renforcer son assise. Les noms des députés porteurs du nouveau projet de révision introduit, en disent long sur les concessions faites par Patrice Talon. Amoussou Bruno, était porteur de bonnes nouvelles. Sa sortie a permis à tous de se faire une idée sur les amendements à porter au projet. Pour une fois le débat était bien lancé. L’apport de la société civile et surtout de certains députés de l’opposition seront les pièces manquantes du puzzle.

L’ouverture du débat sur la révision,  et l’organisation annoncée du référendum   à quelques mois des législatives, montrent à  suffisance que Talon domine  l’univers politique  béninois. La mouvance présidentielle part désormais avec une longueur d’avance,    forte de  66 députés,   dans une assemblée ou chacun cherche renouveler son siège. Cette  première victoire politique est donc le signe que Patrice Talon a démarré ses réformes politiques, longtemps combattues par une partie de la classe politique. Les lignes vont encore bouger dans les prochains jours car le reste du mandat de Patrice Talon sera mouvementé.

C. Meisegon

  • Social Links: