Les véhicules du projet Bénin-Taxis circulent désormais à Parakou. Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a présidé, samedi 7 juillet dernier, la cérémonie consacrant…

Amélioration de la mobilité urbaine: Les véhicules de Bénin-Taxis désormais en circulation à Parakou

Amélioration de la mobilité urbaine: Les véhicules de Bénin-Taxis désormais en circulation à Parakou

Les véhicules du projet Bénin-Taxis circulent désormais à Parakou. Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a présidé, samedi 7 juillet dernier, la cérémonie consacrant le démarrage des activités de la flotte dans tout le département du Borgou et les autres localités du pays concernés par son extension. Il avait à ses côtés le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou.

Avec l’extension de sa flotte au-delà de Cotonou décidée par le gouvernement, il est possible de circuler à bord des véhicules de Bénin-Taxis à Parakou, depuis samedi 7 juillet dernier. Une vingtaine de ces véhicules a été convoyée dans la ville. Reconnaissables par leur couleur jaune, ils sillonnent désormais les principales artères de la cité des Koburu.

Selon le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, l’extension de la flotte Bénin-Taxis à Parakou s’inscrit dans la droite ligne du combat pour la modernisation des villes béninoises et l’amélioration des conditions de leurs populations. En dehors de Parakou, le projet sera également étendu à Porto-Novo, Abomey, Bohicon, Ouidah, Allada, Abomey-Calavi et Natitingou. Le souci du gouvernement, a insisté le ministre d’Etat, c’est de doter toutes les grandes villes de moyens de transport urbain modernes et infrastructures adéquates.
Pour le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, le démarrage des activités de la flotte automobile Bénin-Taxis à Parakou intervient à un moment opportun, pour combler le besoin croissant et manifeste de mobilité. Il a invité la population de la ville à soutenir l’initiative, en empruntant quotidiennement les véhicules mis à sa disposition pour ses courses. Avant lui, c’est le maire Charles Toko qui s’est réjoui que sa ville ait été retenue, dans le cadre de l’extension du projet.
Le projet Bénin-Taxis, a rappelé le directeur général du Centre de partenariat et d’expertise pour le développement durable (Ceped), Seïbou Assan, est une idée du chef de l’Etat, Patrice Talon. Il a été mis en route le 3 juillet 2017 à Cotonou, avec un total de 300 véhicules acquis par l’Etat, puis confiés à des artisans, en vue d’améliorer la mobilité urbaine. « L’objectif est d’offrir aux populations des grandes villes et aux visiteurs du pays, un mode de transport urbain sécurisé, confortable et à un prix abordable », a précisé le directeur général du Ceped.
Après une année d’activité à Cotonou et ses environs, a expliqué Séïbou Assan, Bénin-Taxis a impulsé un changement dans les habitudes locales de consommation en matière de transport urbain. En dehors des centaines d’emplois directs et indirects créés, il a également contribué à accroître l’attractivité touristique. Il a exprimé sa gratitude au préfet du Borgou et au maire de Parakou, pour leur implication dans le plaidoyer qui a abouti à l’extension de la flotte Bénin-Taxis à la ville.

  • Social Links: