Toutes les dispositions de la loi n°2018-23 portant charte des partis politiques en République du Bénin sont conformes à la constitution. Ainsi dispose l’article premier de la décision rendue par…

Bénin/Réforme du système partisan La Cour donne son aval à l’application de la nouvelle Charte des partis politiques

Bénin/Réforme du système partisan La Cour donne son aval à l’application de la nouvelle Charte des partis politiques

Toutes les dispositions de la loi n°2018-23 portant charte des partis politiques en République du Bénin sont conformes à la constitution. Ainsi dispose l’article premier de la décision rendue par la Cour constitutionnelle à l’issue d’une audience publique ce mardi 28 aout 2018. Saisie le 22 août dernier par le président de la république pour contrôle de constitutionnalité, la haute juridiction a jugé conformes à la constitution du 11 décembre 1990, après examen, toutes les dispositions la loi portant Charte des partis politiques, votée au parlement le 26 juillet 2018

Cette nouvelle loi vient remplacer la Charte des partis politiques en vigueur jusque-là afin de corriger les tares du système partisan béninois. Son adoption par les députés est une décision salutaire qui entre en ligne droite de la vision du Chef de l’Etat d’assainir la vie politique béninoise. Pour d’aucuns, cette loi vient sonner le glas de la pléthore des partis politiques et résoudre le problème du financement public des formations politiques. Elle marque ainsi un début de soulagement dans la résolution du problème de l’émiettement des partis politiques au Bénin. Aussi, comporte-t-elle nombre d’innovations majeures qui permettront au Bénin de se hisser au rang des pays modernes du monde. Il s’agit du regroupement des partis et formations politiques en grands blocs d’envergure nationale capables d’animer la vie politique nationale, de proposer des alternatives crédibles aux populations et pouvant bénéficier du financement public sur des bases transparentes et solides. L’on peut d’ores et déjà espérer dans les tout prochains jours la prise de décrets par le chef de l’État pour la promulgation de cette loi qui comptera certainement pour les prochaines élections législatives.

Cyrille LIGAN

  • Social Links: