L’ancien président de la Fédération béninoise de football (FBF) vient d’être interpellé dans le cadre de l’enquête sur la disqualification des Ecureuils Cadets à la CAN U17. Anjorin Moucharafou a…

Disqualification des Écureuils à la CAN U17 : Anjorin Moucharafou interpellé par la police

Disqualification des Écureuils à la CAN U17 : Anjorin Moucharafou interpellé par la police

L’ancien président de la Fédération béninoise de football (FBF) vient d’être interpellé dans le cadre de l’enquête sur la disqualification des Ecureuils Cadets à la CAN U17. Anjorin Moucharafou a été interpellé ce mardi 4 septembre à sa sortie du tribunal de Porto-Novo. Son interpellation intervient au lendemain de l’arrestation des dix joueurs impliqués dans l’affaire.

Anjorin Moucharafou était convoqué ce mardi au tribunal de Porto-Novo pour le dossier de vol au siège de la FBF. Et c’est à sa sortie de l’audience qu’il a été interpellé pour l’affaire des Ecureuils cadets disqualifiés pour la CAN U17.
La mise en examen de l’ancien président de la FBF fait suite à la plainte du ministre chargé des sports Oswald Homéky au procureur de la République aux fins de connaître du dossier.
L’information judiciaire ouverte par le parquet de Cotonou porte sur l’affaire de fraude sur l’âge des joueurs.
Cette affaire de fraude, de faux et usage de faux a éclaté, au cours d’un contrôle de routine, un test d’Imagerie par résonnance magnétique dite IRM à Niamey, organisé par la CAF sur les Écureuils du Bénin. Ces joueurs de l’équipe nationale cadette sont engagés dans le Tournoi qualificatif dite UFOA B, comptant pour la Coupe d’Afrique des Nations U17. D’après les résultats du test, 10 des 18 joueurs engagés dans la compétition ont été reconnus coupables de fraude sur leur âge.
En conséquence, la CAF a décidé de la disqualification de l’équipe nationale cadette pour fraude, faux et usage de faux.
Depuis lundi dernier, le procureur de la République près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou Elonm Mario Metonou a ouvert une enquête dont le but est de situer les responsabilités et d’en poursuivre les auteurs devant les juridictions.
Des sources proches du dossier indiquent que plusieurs personnes seront interpellées aussi bien dans le rang du staff technique, des anciens responsables de la FBF que du ministère en charge des sports.
Dans la foulée, le président de la FBF Mathurin de Chacus, bien qu’étant en séjour à Zurich, où il a rencontré ce mardi, le président de la Fifa, Gianni Infantino, a intimé ce matin, l’ordre de suspendre tout le personnel de la FBF. Ce sont les éléments de la police républicaine qui gardent jusqu’à nouvel ordre le siège de l’institution à Djasssin à Porto-Novo

D. M.

  • Social Links: