Le dernier rempart de l’école béninoise Après la catastrophe des examens nationaux de 2018, le gouvernement accélère les réformes dans le système éducatif béninois. Dans la logique du diagnostic posé…

Conseil National de l’Education version Talon : Le dernier rempart de l’école béninoise

Conseil National de l’Education version Talon : Le dernier rempart de l’école béninoise

Le dernier rempart de l’école béninoise

Après la catastrophe des examens nationaux de 2018, le gouvernement accélère les réformes dans le système éducatif béninois. Dans la logique du diagnostic posé par Patrice Talon fin juillet 2018, le Bénin a adopté les textes du Conseil National de l’Education. Un organe transversal avec de lourdes attributions, dont entre autre la production d’un rapport annuel sur l’Etat de l’éducation au Bénin. Une promesse de campagne du candidat Talon qui sonne comme l’élément technique indispensable pour panser les plaies de l’école béninoise.

Il sera un conseil national de l’éducation  nouvelle génération. Regroupant plusieurs membres de divers sous-secteurs de l’éducation, il implique de nombreux acteurs. Sa composition hétéroclite est d’ailleurs la preuve de la volonté du gouvernement à regrouper tous les acteurs dans un creuset afin de dégager les réels problèmes de l’Ecole et y apporter les solutions adéquates.

L’instrument mis en place aujourd’hui est un organe   de coordination, de décision,  mais aussi de suivi évaluation du système éducatif béninois. Les réformes introduites dans la structure du Conseil sont énormes. La nouvelle version du CNE aura surtout pour mission, de se prononcer sur les projets de politiques, de stratégies, de lois, de règlements, ou de budgets concernant le système éducatif national, ou les élabore au besoin. Par ailleurs, elle sera chargée de la certification et homologation des centres de formation et va assurer  au sein du système éducatif national, la cohérence verticale et horizontale des politiques, stratégies, normes, standards et politiques.

Le Conseil National de l’éducation mise en place sera un peu comme l’observatoire du système et va procéder à un suivi évaluation du système afin de  s’assurer de la conformité des décisions   prises ou des actions qui y sont conduites aux politiques, stratégies, lois, règlements, normes et standards en vigueur. L’organe va  faire régner l’ordre dans le système éducatif béninois car il aura pour  mission de rappeler à l’ordre les auteurs des éventuelles déviances.

Mais la marque de fabrique de ce conseil de l’éducation sera son rapport annuel. En effet, il va Il adresser au Président de la République,   chaque année, un rapport sur l’état du système éducatif national. Ce document va préciser    les avancées enregistrées, les déviances observées ainsi que les actions correctives entreprises ou à entreprendre et leurs effets.

Une grande innovation qui rejoint parfaitement les autres attributions de cet organe qui depuis des années  a végété dans la léthargie.  Désormais le conseil va définir   les normes et standards techniques applicables dans le système éducatif national.  Il va donc valider les  contenus des programmes d’enseignement, les stratégies d’évaluation des apprentissages le recrutement des enseignants et autres.

D’ores et déjà le gouvernement a annoncé que sa composition va refléter le vrai visage du système éducatif.   La diversité des membres, est la preuve même que  le gouvernement entend prendre en compte tous les secteurs possibles de l’éducation, et permettre que les membres du CNE soient les plus représentatifs possibles. L’organe va relancer  l’éducation au Bénin,  car ses  décisions   sont directement exécutoires et s’imposent à tous les acteurs du système éducatif national.

  • Social Links: