Au lendemain de son élection à la tête du nouveau comité exécutif de la Fédération béninoise de football, le président Mathurin De Chacus a promis le démarrage du championnat national…

Lancement du championnat national de football: Plus de doutes que de certitudes en l’absence des dispositions idoines

Lancement du championnat national de football: Plus de doutes que de certitudes en l’absence des dispositions idoines

Au lendemain de son élection à la tête du nouveau comité exécutif de la Fédération béninoise de football, le président Mathurin De Chacus a promis le démarrage du championnat national pour le samedi 29 septembre prochain. Qu’en est-il réellement ?

Une aube nouvelle vient de se lever pour le football béninois, après les crises récurrentes qui l’ont perturbé. Avec l’élection de Mathurin De Chacus à la présidence du comité exécutif de la fédération, plus rien ne sera comme avant. L’homme entend impulser une nouvelle dynamique à la gestion dont le secteur a toujours fait l’objet.

Dans la foulée, il a annoncé l’ouverture officielle de la saison à compter du mercredi 29 août dernier, puis le démarrage effectif du championnat pour le samedi 29 septembre prochain. Il a à cette fin, dans une correspondance en date du mardi 28 août dernier, invité les clubs à se rapprocher du secrétariat administratif de la fédération, pour les formalités usuelle en vue de leur inscription et l’établissement de leurs licences. Les clubs de Ligue 1 ont du samedi 15 septembre au 14 octobre prochain pour procéder au dépôt de leurs dossiers. Ceux de la Ligue 2, du 20 septembre au 19 octobre et les clubs de Ligue 3 appelés à fermer la marche, du 25 septembre au 24 octobre.
Le samedi 21 septembre prochain, au siège de la fédération à Porto-Novo, une rencontre est d’ailleurs prévue avec les responsables de tous ces clubs. Ce serait certainement pour porter à leur connaissance les conditions dans lesquelles la compétition se déroulera.
L’empressement du président Mathurin De Chacus et des membres de son comité de faire rouler rapidement le ballon sur les aires de jeu de nos stades est noble. Il y a longtemps que le pays a encore connu un championnat digne de ce nom.
Mais alors, ce sera une compétition avec combien de clubs par ligue ? Comment se jouera-t-elle ? Quelles sont les dispositions prises pour assurer son déroulement normal ? N’y aura-t-il pas de cahier de charges ? Autant d’inquiétudes non élucidées encore pour croire à l’effectivité de la compétition annoncée. L’autre zone d’ombre reste la suspension de tout le personnel de la fédération par le président.
Toutefois, les clubs affûtent sérieusement leurs armes, pour ne pas être surpris. Ils sont tous à pied d’œuvre pour constituer leur effectif. Certains ont déjà livré quelques matches de préparation.

  • Social Links: