A l’issu d’un appel d’offres lancé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) pour le recrutement d’un registre pour l’administration et la gestion du domaine…

Promotion de l’économie numérique : L’Arcep-Bénin et Jeny Sas lancent le nom de domaine « .bj »

Promotion de l’économie numérique : L’Arcep-Bénin et Jeny Sas lancent le nom de domaine « .bj »

A l’issu d’un appel d’offres lancé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep) pour le recrutement d’un registre pour l’administration et la gestion du domaine internet « .bj » au Bénin, Jeny Sas a été l’adjudicataire pour la concession, en signant une convention en date du 18 juin 2018. Le lancement des activités liées à cette concession s’est tenu, vendredi 21 septembre 2018, à Azalai Hôtel de Cotonou.

Un nom de domaine constitue la première étape de présence sur internet. Que ce soit pour promouvoir un site Web, ou pour mettre en œuvre sa stratégie de présence en ligne à l’échelle internationale, les noms de domaine sont, à l’instar de la vitrine d’un magasin, de lumineuse d’un club, de la plaque apposée à l’entrée d’un cabinet ou d’une offre alléchante imprimée sur un prospectus, un puissant moyen de communication, puisque accessible dans le monde entier 24h/24. Au  6ème Forum africain sur le nom de domaine, la loi portant code du numérique en République du Bénin a inscrit la maitrise des noms de domaine dans une position prépondérante.Il est donc apparu indispensable pour l’Arcep-Bénin,de réorganiser la gestion du nom de domaine “bj” afin de le rendre plus dynamique et plus attractif pour la réalisation des objectifs de développement de l’internet dans des conditions qui satisfassent les consommateurs.C’est pour répondre à cet objectif et ce besoin économique, que l’Arcep-Bénin a introduit des réformes dans la gestion du domaine Internet «bj» en délégant la gestion à la société Jeny Sas.

A la cérémonie de lancement, le Président du conseil d’administration de Jeny Sas, Jacob Akinocho, a fait savoir que la concrétisation de ce projet qui s’inscrit dans le Programme d’actions du gouvernement, est un privilège qui échoit à sa structure. Il a donc exprimé sa reconnaisse au gouvernement pour cette marque de confiance. Pour la présidente du Conseil de régulation de l’Arcep, Docteur Carrelle Toho Acclassato, le Bénin compte très peu de noms de domaines enregistrés sous le sigle « .bj ». Une réalité qui à l’en croire, reste en deçà des opportunités que recèle le marché béninois. Ainsi tout en invitant le nouveau registre à respecter ses obligations, elle reste convaincue que cette ressource de promotion contribuera tout autant à la croissance d’une économie numérique viable pour le Bénin, qu’à son positionnement dans le concert des nations.  Et selon les propos de la Conseillère technique à l’entreprenariat numérique de la ministre de l’économie numérique, Barikatou Sabi Boum, l’adoption du nom de domaine est un gage de crédibilité. Tout en invitant les uns et les autres à rejoindre cet instrument, elle rassure de la disponibilité de la ministre à soutenir toute action entrant dans sa promotion.

  Thomas AZANMASSO

  • Social Links: