Depuis que le Prd a adhéré au Bloc Dynamique unitaire, la guerre de logo fait rage. L’assurance donnée à Adrien Houngbédji à propos de la prise en compte dans son…

Bloc progressiste : Le logo ‘’Un’’ fait-il l’unanimité ?

Bloc progressiste : Le logo ‘’Un’’ fait-il l’unanimité ?

Depuis que le Prd a adhéré au Bloc Dynamique unitaire, la guerre de logo fait rage. L’assurance donnée à Adrien Houngbédji à propos de la prise en compte dans son entièreté, sans mutilation aucune du logo du Prd sur l’effigie du prochain parti naissant n’est pas du goût des autres membres du bloc. Mais paradoxalement, au niveau du Bloc progressiste de Bruno Amoussou, c’est le calme plat. Cette sérénité présage-t-elle d’un consensus autour du logo du parti à venir ?

Avec quel logo iront aux élections législatives les partis politiques réunis au sein du Bloc progressiste ? La question de logo fait partie des sujets qui fâchent. Au Bloc progressiste, on a l’impression que Bruno Amoussou et les siens jouent la montre autour d’un sujet délicat. Si à Dynamique unitaire, le sujet fait partie des conditions préalables à l’adhésion du Parti du renouveau démocratique (Prd), cela n’a pas été le cas chez les progressistes. On se met ensemble d’abord, on aborde les questions qui fâchent après, semble être le crédo.

C’est vrai que l’Union fait la nation, la plus grande alliance, qui porte ce Bloc a déjà un logo, le symbole de la jarre trouée du roi Ghézo qui en elle-même représente l’unité nationale. Les plus grands partis tels que le Psd, le Madep, Force Clé qui forment l’Un sont déjà allés au moins une fois aux élections avec ce logo. Mais en dehors de l’Un, les 10 autres partis membres du Bloc progressiste n’ont pas la même influence à part peut-être la Renaissance du Bénin. Or Abraham Zinzindohoué et les autres renaissants sont partis au Bloc progressiste sans la caution des pères fondateurs du parti. Et tant que le contentieux est toujours pendant devant la justice, aucun protagoniste ne devrait s’adjuger la paternité du logo Rb. Autant dire, la question de logo pour les législatives est loin d’être une préoccupation majeure pour la Rb aile Zinzindohoué. Ça pourrait même être pour eux un bon débarras de s’accrocher au symbole de la jarre trouée bien connue dans le plateau d’Abomey, fief de la Renaissance du Bénin. Mais pour les autres partis comme l’And aileHoudé ou aile Dassigli, le Cds-Finangnon deAkéNatondé, le Pdps de Edmond Agoua, le Cpp de Christelle Houndonougbo, les Fdu de Nago et d’autres, ça pourrait bien être une source de discorde.Leurs militants pourraient ne pas se retrouver dans le logo de l’Un. Même si ces partis n’ont pas la même influence pour exiger, comme le Prd au niveau de Dynamique unitaire, que les logos de leurs formations politiques soient pris en compte, cela pourrait être mal interprété. Dans leurs fiefs respectifs, les militants qui avaient l’habitude de s’identifier au logo de leur formation politique verraient une capitulation sans condition, la ‘’vente’’ à l’Un et à Patrice Talon de ce qui représentait leur identité politique sans aucune garantie. Dans ce cas, les responsables de ces partis seraient voués aux gémonies et la revanche des militants pourrait prendre la forme d’un vote sanction. Comme quoi, dans un camp comme dans l’autre, le choix d’un logo ne sera pas une tâche aisée.

 

B.H

  • Social Links: