Après la première manche de leur double confrontation, vendredi 12 octobre dernier au stade Mustapha Tchaker de Blida, remportée (2-0) par les Fennecs de l’Algérie, les Ecureuils du Bénin ont…

Eliminatoires de la Can, Cameroun 2019: Obligation de victoire pour les Ecureuils du Bénin

Eliminatoires de la Can, Cameroun 2019: Obligation de victoire pour les Ecureuils du Bénin

Après la première manche de leur double confrontation, vendredi 12 octobre dernier au stade Mustapha Tchaker de Blida, remportée (2-0) par les Fennecs de l’Algérie, les Ecureuils du Bénin ont l’occasion de prendre leur revanche demain, mardi 16 octobre, à Cotonou. Pour peu de ne pas compromettre leur qualification, Stéphane Sességnon et ses coéquipiers sont condamnés à réaliser l’exploit, celui de vaincre le signe indien qui dure depuis 35 ans face à leurs adversaires du jour.

Battus(2-0), vendredi 12 octobre dernier à Blida, par les Fennecs de l’Algérie avec lesquels ils étaient aux commandes du groupe D, les Ecureuils du Bénin ont l’occasion de recoller au classement. Quatre jours après la première manche de leur double confrontation, les deux sélections se retrouvent à nouveau demain, mardi 16 octobre au stade Général Mathieu Kérékou à Cotonou. Ce sera dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Can Total, Cameroun 2019.
Pour chacune des deux équipes, les données sont suffisamment claires. Les poulains de Djamel Belmadi arriveront à Cotonou avec la ferme intention de confirmer. Ayant souvent retrouvé leur appétit face aux Ecureuils, les Fennecs amenés aujourd’hui par Marhez, Fergouli, Brahimi, Bagdad Bounedjah et autres auront à cœur de réaliser la passe à 8. Ce qui du coup, leur permettra de prendre une sérieuse option pour la qualification. Leur 7e victoire, ils l’ont obtenue lors de leur 9e confrontation qui a eu lieu, vendredi 12 octobre dernier, grâce aux réalisations de Bensebaini et Bounedjah respectivement aux 21e et 73e mn. Quant aux Ecureuils, ils n’auront pas un autre choix que de chercher à prendre leur revanche, les deux matches nuls auxquels ils ont contraint leurs hôtes restant leurs deux exploits. De l’issue de cette confrontation très attendue par le public sportif béninois, dépendra leur chance de se qualifier pour une 4e phase finale de la Can. En concédant une défaite, les poulains de Michel Dussuyer ne seront plus maîtres de leur destin. Stéphane Sessegnon et ses coéquipiers ont donc la lourde mission, non seulement, de se rattraper, mais aussi de vaincre enfin le signe indien face aux Fennecs, un adversaire qu’ils n’ont jamais battu depuis leur première confrontation qui date de 1983.
Par rapport la défaite concédée, vendredi 12 octobre dernier, elle ne devrait plus être d’actualité. Ce qui urge, c’est le match de demain. Inutile donc de continuer à pleurer sur le lait renversé. Faisons confiance au sélectionneur national Michel Dussuyer. En homme averti, il en a tiré les grands enseignements qui s’imposent, quitte à procéder aux divers réglages. Il va certainement chercher à revoir le système de jeu et faire les réajustements tactiques indiqués. Ce qui assurera la sérénité au sein du groupe.
Après la 3e journée, c’est l’Algérie seule qui a pris la tête du groupe avec 7 points. Il est suivi du Bénin qui a 4points, la Gambie et le Togo ferment la marche avec chacun 2 points.
Après le match du vendredi 12 octobre dernier, la délégation béninoise est rentrée depuis, samedi 13 octobre dernier à Cotonou, par un vol spécial. L’objectif est de faciliter la récupération des joueurs afin d’entamer les préparatifs de la quatrième journée.

  • Social Links: