Battus (2-0) vendredi dernier à Blida dans le cadre de la 3ème journée des éliminatoires de la Can Cameroun 2019 par les Fennecs d’Algérie, les Ecureuils du Bénin se disent…

Eliminatoires Can Cameroun 2018/ Bénin-Algérie : Les Ecureuils prêts pour une revanche historique

Eliminatoires Can Cameroun 2018/ Bénin-Algérie : Les Ecureuils prêts pour une revanche historique

Battus (2-0) vendredi dernier à Blida dans le cadre de la 3ème journée des éliminatoires de la Can Cameroun 2019 par les Fennecs d’Algérie, les Ecureuils du Bénin se disent prêts à prendre leur revanche ce mardi au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou de Kouhounou. A travers une conférence de presse, Michel Dussuyer et le capitaine Stéphane Sessegnon ont tiré les leçons et entendent se remettre de cette défaite.

JPEG - 127 ko

Michel Dussuyer et ses poulains sont appelés à un sursaut d’orgueil cet après-midi au stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou dans le cadre du match Bénin-Algérie comptant pour la 4ème journée des éliminatoires de la Can Cameroun 2019. Défaits vendredi dernier dans l’enfer de Blida en Algérie, les Ecureuils du Bénin ont envie de prendre leur historique revanche sur les Fennecs. Conscients de la tâche et de l’enjeu de cette rencontre, le capitaine Stéphane Sessegnon et son coach rassurent et promettent l’exploit au peuple béninois. Lors de la conférence de presse d’avant match tenue hier dans la salle de presse du stade Général Mathieu Kérékou, les deux hommes se disent sereins pour la réception de leurs « bourreaux » ce mardi. « Nous avons fait une bonne prestation en Algérie. On a perdu le match sur des détails », a déclaré Michel Dusuyer, coach des Ecureuils du Bénin. Pour le technicien français, contrairement à ce que d’aucuns pensaient, les deux buts encaissés ne sont nullement la faute du gardien Fabien Farnolle. Michel Dussuyer martèle qu’il dispose d’un effectif qui peut s’adapter à tout système de jeu.

Une attaque qui peine toujours à prendre ses marques
L’autre difficulté des Ecureuils du Bénin reste l’animation offensive. Avec un système de 3-5-2, l’équipe devrait en principe tourner à plein régime en causant beaucoup de difficultés à l’adversaire. Mais le jeu offensif peine à prendre en ce sens que les milieux relayeurs, surtout sur les côtés, manquent d’énergie. Une situation que déplore également le sélectionneur. « Je reconnais qu’il y a un manque de percussion en attaque malgré une défense à trois », a-t-il dit. Mais le capitaine reste confiant et estime qu’ils sont capables de gagner. « Je crois qu’on peut battre cette équipe. Il y a de jeunes joueurs qui sont capables de faire de bonnes choses. Nous avons envie de participer à cette coupe d’Afrique », a-t-il martelé.

Le douzième homme attendu
« Nous avons besoin du public pour pousser l’équipe à la victoire comme les Algériens l’ont fait chez eux ». Tel est le vœu de Michel Dussuyer. Et cela, le public sportif béninois peut le faire. Les supporters et tout le peuple sont habitués à ces genres de mobilisation pour pousser le Onze national à la victoire. Alors, les Ecureuils ont besoin d’une forte mobilisation du public pour dompter les Fennecs. Et ce sera une victoire historique pour le Bénin.

16-10-2018, Ambroise ZINSOU

  • Social Links: