Les personnes impliquées dans l’affaire disqualification des Écureuils à la CAN U17, Tanzanie 2019, sont désormais fixées sur leur sort. A l’issue du procès tenu, ce mardi 30 octobre 2018,…

Dossier disqualification des Ecureuils cadets Les inculpés dans l’affaire U17 fixés sur leur sort

Dossier disqualification des Ecureuils cadets Les inculpés dans l’affaire U17 fixés sur leur sort

Les personnes impliquées dans l’affaire disqualification des Écureuils à la CAN U17, Tanzanie 2019, sont désormais fixées sur leur sort. A l’issue du procès tenu, ce mardi 30 octobre 2018, au tribunal de première instance de Cotonou, le juge Rodolphe Azo a prononcé le verdict final.
Le directeur des compétitions Quentin Didavi, Vicentia Boco, Moïse Ekoué et Ibrahim Mama Chabi ont été purement et simplement relaxés.
Les joueurs pour leur part écopent de 06 mois d’emprisonnement dont un mois ferme.
Quant à l’ancien président de la Fbf Anjorin Moucharafou, Lafiou Yessoufou et ses adjoints de l’encadrement technique ainsi que le SA Zéphirin Déguénon, ils sont condamnés à 12 mois dont deux ferme. Aussi, le SG de la mairie d’Adjohoun, le policier ayant libéré certains mis en cause et l’ancien CA Démè/Adjohoun ont-ils été relaxés au bénéfice du doute.
Les joueurs vont rejoindre leur domicile, tandis que Anjorin Moucharafou a encore quelques jours à passer sous les verrous.

Rappel des faits

Le Bénin a été disqualifié lors du tournoi de qualification de la zone Ufoa B à Niamey pour la Can Tanzanie 2019, suite à l’échec d’un test d’Imagerie par résonnance magnétique (IRM), sur les joueurs béninois. 10 des 18 joueurs ont été reconnus coupables de fraude sur leur âge. Suite à l’enquête ouverte par le Procureur du tribunal de première instance de Cotonou, le lundi 03 septembre 2018, les 10 joueurs ont été mis sous mandat de dépôt ainsi que les membres de l’encadrement technique et autres.

Akpédjé AYOSSO (Stag.)

  • Social Links: