La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) soutient les filles des familles démunies. C’est à travers la remise de bourses d’excellence aux meilleurs apprenants des lycées, vendredi…

Bourses d’excellence aux meilleurs apprenants des lycées: La Cédéao appuie les filles des filières techniques et professionnelles

Bourses d’excellence aux meilleurs apprenants des lycées: La Cédéao appuie les filles des filières techniques et professionnelles

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) soutient les filles des familles démunies. C’est à travers la remise de bourses d’excellence aux meilleurs apprenants des lycées, vendredi 2 novembre dernier à Cotonou. L’initiative répond au programme d’appui à la promotion des filles dans le secteur de la formation spécialisée technique et professionnelle. Elle a été couplée avec l’installation des membres de l’équipe-pays du projet «50 millions de femmes ont la parole ».

Elles sont 35 élèves filles de l’enseignement technique et et de la formation professionnelle à bénéficier des bourses d’excellence de la Cédéao. C’est une initiative régionale visant à promouvoir l’éducation, l’excellence dans le rang des filles et l’autonomisation des femmes. L’objectif est de soutenir la gent féminine afin qu’elle puisse contribuer à l’émergence des Etats.
Cette initiative a commencé depuis six ans et couvre les frais de scolarité et les frais généraux. «Ces bourses sont attribuées non pas pour accompagner le financement des besoins des familles concernées, mais sont destinées aux frais de scolarité et aux exigences immédiates y afférentes, à savoir le transport, les uniformes, les fournitures scolaires et l’alimentation sans occulter les soins sanitaires », précise le ministre des Affaires sociales, Bintou Chabi Adam Taro.
La remise de bourses aux filles revêt un cachet spécial au regard des disparités liées au genre qui s’observent dans le secteur. Les statistiques de filles dans l’enseignement technique au Bénin renseignent des réformes à opérer pour augmenter le nombre de filles.
« Au cours de l’année scolaire 2016-2017, il y a eu 2906 apprenants dans l’enseignement technique avec 337 filles et 2469 garçons alors qu’on enregistre 449 apprenants dans la formation professionnelle dont 132 filles et 317 garçons ; soit un total de 3255 apprenants se retrouvant dans les enseignements techniques et à la formation professionnelles contre 84141 apprenants dont 75 063 garçons et 9078 filles dans le cours général, soit 26 fois l’effectif d’inscrits dans les formations techniques et professionnelles», révèle-t-elle. D’où la motivation et l’encouragement des filles.
Pour le ministre des Affaires sociales, les bénéficiaires sont des modèles d’émulation à ceux qui hésitent à opter pour l’enseignement technique et professionnel. « Vous êtes désormais des ambassadeurs de la Cédéao auprès de vos communautés afin qu’à jamais soit banni le préjugé selon lequel, il est difficile d’accéder à l’enseignement technique et à la foramtion professionnelle et difficile d’y réussir sans soutien», soutient-elle.
Le directeur du bureau national de la Cédéao, Armand Sounton, plaide pour l’accompagnement de l’institution en vue de l’accroissement du nombre de filles leaders dans les pays membres.

50 millions de femmes ont la parole

La remise de chèque aux bénéficiaires des bourses d’excellence de la Cédéao a été couplée avec l’installation des membres de l’équipe-pays du Bénin dans le cadre du projet « plateforme 50 millions de femmes ont la parole». L’équipe pays assurera la dynamisation de la plateforme en vue de faciliter les échanges entre femmes entrepreneures, les associations de femmes dans le domaine des activités génératrices de revenus. Ce programme représente une grande opportunité pour le Bénin.
« Il vient renforcer les actions d’autonomisation économique des femmes et promotion du genre à travers lequel le Bénin détient désormais trois documents de facilitation de la production, l’amélioration de la productivité et la promotion des produits sur toute l’étendue du territoire national », se réjouit le ministre des Affaires sociales.
La finalité est de faire du Bénin, une destination attractive et une référence en matière de cyber business. « En parrainant le lancement de ce projet, vous marquez la mobilisation de toutes les ressources de votre pays pour mettre à disposition les données nécessaires qui feront du Bénin sur cette plateforme, le pays où le droit des femmes à l’information est respecté, où les femmes et les jeunes filles ont un accès facile aux informations nécessaires à la création et aux financements de leurs entreprises », apprécie la vice-présidente de la commission de la Cédéao, Finda Koroma.
A travers ces deux initiatives, l’institution communautaire ouvre ainsi des voies aux filles et aux femmes pour leur épanouissement et leur autonomisation.

  • Social Links: