Cotonou sera à compter du jeudi 6 décembre 2018, le carrefour de la réflexion pour le Développement de l’Electricité en Afrique. C’est à travers le Sommet International pour le Développement…

1ère édition du Sommet International pour le Développement de l’Electricité en Afrique SIDE-AFRICA s’ouvre ce jeudi à Cotonou

1ère édition du Sommet International pour le Développement de l’Electricité en Afrique SIDE-AFRICA s’ouvre ce jeudi à Cotonou

Cotonou sera à compter du jeudi 6 décembre 2018, le carrefour de la réflexion pour le Développement de l’Electricité en Afrique. C’est à travers le Sommet International pour le Développement de l’Electricité en Afrique (SIDE-AFRICA) qu’une dizaine de Ministres de l’Energie de la CEDEAO vont se rencontrer en présence des partenaires techniques pour réfléchir sur les nombreux problèmes auxquels le secteur électrique africain est confronté.
Le SIDE-AFRICA, est le 1er Sommet International pour le Développement de l’Electricité en Afrique. L’objectif global du Sommet est de réunir dans un même creuset, les principaux acteurs et partenaire du secteur Electrique, afin de débattre de la situation actuelle du secteur électrique en Afrique et évaluer les apports de solutions pour une meilleure indépendance électrique des pays africains.
Et de façon plus spécifique, le Sommet International de l’Electricité en Afrique permettra de réfléchir sur les nombreux problèmes que le secteur électrique pose en matière de développement de l’Afrique, de faire le bilan de parcours et échanger sur les avancées de chaque pays, de promouvoir la mutualisation de données d’expériences, de pratiques optimales et des enseignements tirés en matière d’intégration des préoccupations liées à l’électricité, de sensibiliser les acteurs sur la régulation et la planification du secteur, de présenter les projets de développement énergétiques en perspective (production, transmission, interconnections, développement des marchés), de donner aux opérateurs (constructeurs, équipementiers, sociétés de services) l’occasion s’informer et de proposer leurs services, de redéfinir la place de la formation et de l’ingénierie électrique pour contribuer au développement de compétences locales capables de répondre et de trouver des solutions sur mesure aux besoins et difficultés électriques de chaque pays.
Ainsi, son financement se fera à travers une approche participative pour les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), un système de sponsoring/parrainage /mécénat pour les opérateurs économiques et la vente de stands pour les exposants.
Le Sommet International de l’Electricité en Afrique au Bénin, se veut être d’une part, l’un des évènements les plus importants de la scène électrique africaine regroupant dans un même creuset les différents acteurs, opérateurs et partenaires incontournables du secteur électrique et d’autre part, une occasion de choix pour des études et des échanges sur des sujets marquants, liés à l’électricité, à l’énergie par ricochet.
Les discussions et concertations menées dans le cadre du Sommet permettront d’explorer de nouvelles solutions énergétiques ou d’adopter de nouvelles stratégies dans le cadre de la redistribution de l’électricité aux populations, de trouver des solutions aux difficultés actuelles et courantes que traversent les pays africains, de mettre en place de nouveaux partenariats et alliances stratégiques ou renforcer ceux qui existent afin de faire progresser les projets de développement d’électricité en l’Afrique.
Pendant les trois jours de réflexions, d’échanges et de partages, les débats s’articuleront autour de plusieurs sessions composées de panels. Au total 4 panels organisés en ateliers successifs, avec plus d’une vingtaine de sous thèmes riches et variés portant sur des questions d’actualité allant de la régulation à l’éducation en passant par le gaz, les énergies renouvelables et bien d’autres sont prévus.
Il est prévu également les visites du site de construction de la centrale de Maria-Gleta, des infrastructures régionales en construction (le dispatching et de la salle des marchés de l’électricité ouest africaine).
Environs 250 participants dont les décideurs et acteurs majeurs du Secteur, des producteurs, constructeurs, équipementiers ; des prestataires de services ; des Banques et Fonds d’Investissement ; des Fonds de garanties et Assurances et Partenaires Techniques sont attendus. De même, prendront part à l’évènement les divers représentants des organismes de formation et d’accompagnement dans le domaine Electrique et les Partenaires techniques et financier (CEDEAO, UE, AFD, MCA, GIZ, PNUD, etc….)
L’organisation du Sommet international de l’Electricité en Afrique va engendrer des effets et impacts hautement favorables à tous ses acteurs. Les apports seront sans doute non négligeables tant lors des ateliers d’échanges, que pour les exposants lors des négociations B2B.

M. H.

  • Social Links: