A l’initiative du secrétaire général de l’ONU, une équipe spéciale a été constituée, en vue de proposer les points d’ancrage stratégiques pour tirer avantage de la finance digitale au bénéfice…

Groupe de travail spécial sur le financement numérique: Le mérite d’Aurélie Adam Soulé salué par l’ONU

Groupe de travail spécial sur le financement numérique: Le mérite d’Aurélie Adam Soulé salué par l’ONU

A l’initiative du secrétaire général de l’ONU, une équipe spéciale a été constituée, en vue de proposer les points d’ancrage stratégiques pour tirer avantage de la finance digitale au bénéfice des Objectifs de développement durable dont la réalisation préoccupe. Au nombre des six personnalités africaines retenues, la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou.

Au-delà des mérites d’Aurélie Adam Soulé Zoumarou dont le management pour l’essor de l’économie numérique au Bénin et au sein de la Francophonie est ainsi salué, c’est le Bénin qui est honoré à travers sa personne. Le mérite de notre compatriote est d’autant plus grand, qu’à l’exclusion de ses qualités techniques, elle est la seule ‘’politique’’, ès qualité ministre, du pool d’experts nommés au sein de l’équipe spéciale sur le financement numérique par Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies.
Avec un mandat de 10 mois, le Groupe de travail spécial lancé le 29 novembre dernier, qui tiendra sa première réunion en janvier 2019 à Davos en Suisse, a pour mission de permettre au niveau systémique de tirer avantage de la finance digitale. Autrement dit, ce groupe de travail va identifier, explorer les possibilités de mobilisation de financement pour la réalisation des Objectifs de développement durable, à partir des potentialités dont recèle la finance digitale. Avant de rendre son rapport intermédiaire assorti de recommandations en septembre 2019, ledit groupe spécial fera diverses consultations, avec des institutions et des structures de la sphère privée comme publique. Il est coprésidé par Maria Ramos, directrice exécutive du Groupe Absa et Achim Steiner, administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Mérite

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. Aurélie Adam Soulé Zoumarou en est un exemple. Mais elle s’avère aussi un esprit bien forgé. Car, professionnelle des télécommunications, nommée ministre à 35 ans, la plus jeune de l’équipe gouvernementale du président Patrice Talon, elle a su faire prospérer, méthodiquement, son cahier de charges, dont l’économie numérique, item nouveau, est au cœur des enjeux de la gouvernance actuelle. Preuve que dans son casting pour dénicher les perles qui devront constituer son équipe gouvernementale, le président Patrice Talon ne s’est pas trompé. Son choix de cette diplômée de Télécom sud Paris, et qui revendique un certificat en gestion des politiques publiques et en leadership de l’école Maxwell, est selon toute évidence, avisé. Aurélie Adam Soulé Zoumarou n’a pas moins capitalisé ses acquis d’ancienne sociétaire de la GSMA, association de 800 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile à travers 220 pays du monde, ainsi que SFR France et de l’Arcep-Bénin…A son tableau de chasse déjà, entre autres, la présidence du Réseau francophone des ministres en charge de l’Economie numérique, et la nomination au présent Groupe de travail.

  • Social Links: