La campagne d’égrenage de coton bat son plein mais la production enregistrée continue de subir quelques dommages. Suite à un incendie dont les circonstances ne sont pas encore élucidées, plusieurs…

Incendie à Glazoué : Un camion et des dizaines de tonnes de coton consumés

Incendie à Glazoué : Un camion et des dizaines de tonnes de coton consumés

La campagne d’égrenage de coton bat son plein mais la production enregistrée continue de subir quelques dommages. Suite à un incendie dont les circonstances ne sont pas encore élucidées, plusieurs dizaines de tonnes d’or blanc sont parties en fumée, mardi 1er janvier dernier devant l’usine d’égrenage de Glazoué. Selon le commissaire de la ville de Glazoué, un citoyen a informé le commissariat de la localité le mardi dernier aux environs de 19 heures 22 mn de ce qu’un camion titan chargé de coton aurait pris feu dans la rue de la Clcam non loin de l’usine d’égrenage. Le commissaire de la ville a aussitôt avisé les sapeurs-pompiers de Dassa-Zoumé et a informé le maire de Glazoué, monsieur Jacques Dagoué qui s’était rendu immédiatement sur les lieux. En effet, le véhicule titan de marque Scania immatriculé BM 0718/BH3273 RB est la propriété du sieur Pierre A. Segbedji, transporteur. Il était conduit par le nommé Aronce A. Gbetable qui a l’abandonné à son apprenti Alain Sokpe qui en assurait la garde celui-ci avait déclaré avoir constaté le feu du haut du camion à travers le rétroviseur. Avec l’aide de la population nous avons poussé un autre camion de 15 tonnes chargé aussi de coton qui était en stationnement à environ 5 mètre du camion en feu. À en croire Alain Sokpe, après avoir tenté en vain d’éteindre le feu qui a embrasé la cabine et tout le chargement, les sapeurs-pompiers qui étaient arrivés n’avaient leurs yeux que pour constater un camion dont le feu était partout. La proximité du camion en feu avec le réseau électrique a obligé les autorités de la localité à solliciter la mise hors tension du réseau. Signalons que la cabine est totalement consumée jusqu’à la ridelle.

4-01-2019, Félix AGOHOUNGO

  • Social Links: