La mission d’évaluation de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) sur le projet d’appui aux universités thématiques de Porto-Novo et d’Abomey a pris fin, ce mercredi…

Appui aux universités thématiques de Porto-Novo et d’Abomey: La Badea annonce un financement de 23 milliards F Cfa

Appui aux universités thématiques de Porto-Novo et d’Abomey: La Badea annonce un financement de 23 milliards F Cfa

La mission d’évaluation de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) sur le projet d’appui aux universités thématiques de Porto-Novo et d’Abomey a pris fin, ce mercredi 30 janvier. Au terme de cette revue de coopération, un aide-mémoire faisant état d’un financement annoncé de 40 millions de dollars a été signé hier à Cotonou, en attendant d’être soumis aux instances dirigeantes de l’institution financière.

Une délégation de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) composée de Mounir Benseddik (chef de mission), Yahya Khattar et Ben Adelaziz, a séjourné, du 21 au 30 janvier à Cotonou, dans le cadre de l’évaluation du projet d’appui à l’Université nationale d’agriculture (Una) de Porto-Novo et l’Université des sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (Unstim) d’Abomey. Les travaux de cette mission coordonnés par le chargé de mission du président de la République, Zul-Kifl Salami, ont été marqués par des rencontres avec des responsables de la Caisse autonome d’amortissement, des cadres des ministères en charge de l’Enseignement supérieur, du Plan et du Développement, de l’Economie et des Finances et une visite des sites.
Au terme des échanges, une réunion de synthèse a eu lieu mardi 29 janvier dernier au ministère du Plan et du Développement. Elle a porté sur la finalisation de l’aide-mémoire d’évaluation. Selon ce document, qui résume les principales conclusions de la mission à soumettre à l’approbation des instances dirigeantes de la Badea en vue du financement, le coût global du projet est estimé à 46,03 millions de dollars US y compris les imprévus physiques et financiers (5 %). La Badea devrait prendre en charge le financement sous forme de prêt à hauteur de 40 millions de dollars (86,89 %) soit près de 23 milliards F Cfa contre 6,03 millions de dollars pour le gouvernement du Bénin (13,11 %).
Le prêt sera scindé en deux tranches de 20 millions de dollars chacune. La première sera concédée à un taux d’intérêt de 1,75 % par an pour la durée de 26 ans avec un délai de grâce de cinq ans. La seconde tranche du prêt sera conclue pour une durée de 20 ans avec un délai de grâce de cinq ans, au taux de 2,5 % par an. La signature de l’accord de prêt est prévue pour avril 2019, après approbation de la Banque arabe.
Le projet d’appui aux deux universités thématiques, d’une durée de 48 mois, s’inscrit dans le cadre du Programme d’actions du gouvernement (Pag 2016-2021) et vise l’atteinte de l’objectif global du Plan stratégique de développement de l’enseignement supérieur à savoir : fournir à l’économie béninoise des ressources humaines de qualité et des résultats de recherches adaptées pour le développement de l’économie, précise Zul-Kifl Salami. De manière spécifique, il contribuera à augmenter la capacité d’accueil des étudiants au niveau des deux universités thématiques, en dotant l’Una d’une nouvelle faculté d’Agronomie d’une capacité initiale de 500 étudiants, à raison de 100 étudiants par promotion, et l’Unstim, d’un nouveau rectorat et d’un Institut des classes préparatoires d’ingénieurs d’une capacité initiale de 200 étudiants à raison de 100 étudiants par promotion. Outre les infrastructures (blocs administratifs, amphithéâtres, laboratoires, magasins de stockage, restaurants, infirmeries, etc.), le projet prévoit la fourniture de mobiliers et d’équipements.
Il est question d’améliorer la qualité de l’enseignement de façon à augmenter les taux de réussite des étudiants et à faciliter leur insertion sur le marché de l’emploi, d’améliorer les conditions de vie des étudiants et de promouvoir les recherches scientifiques dans les domaines de l’ingénierie et de l’agronomie.

Opportunités de coopération future

Construction de 7600 logements, aménagement de la Cité internationale de l’innovation et du savoir, aménagement de la route Kola-Kouandé-Pehunco (85 km), appui à l’accès compétitif à l’énergie électrique, sont quelques priorités soumises à la Badea pour financement. La banque dit être prédisposée à examiner les requêtes d’assistance technique liées à l’élaboration d’études techniques de faisabilité technico-économique, tout en suggérant l’érection d’une stèle sur le pont du fleuve Mono.
La mission a tenu plusieurs séances de travail avec les coordonnateurs de projets actifs financés par la Badea. Il s’agit du projet de construction et d’équipement de l’Ecole normale supérieure de l’enseignement technique de Lokossa, de la phase 2 du projet de construction et d’équipement de l’Institut de mathématiques et des sciences physiques de Dangbo, du projet de construction de la route Kandi-Ségbana-Frontière Nigeria, du projet de protection de la côte à l’Est de l’épi de Siafato ; de la ligne de crédit par le Fonds national de microfinance. Si certains de ces projets sont achevés et font la fierté des bailleurs et de la partie béninoise, d’autres ont connu un retard dans le démarrage et leurs délais sont prorogés.
La Badea suggère que la partie béninoise réalise un documentaire sur les projets qu’elle a financés dans le pays.

  • Social Links: