Le projet d’Appui aux communes et communautés pour l’expansion des services sociaux (Access) a été officiellement lancé, hier jeudi 7 février. Fruit de la coopération entre la Banque mondiale et…

Accès aux services sociaux de base: La Banque mondiale et le gouvernement lancent le projet Access

Accès aux services sociaux de base: La Banque mondiale et le gouvernement lancent le projet Access

Le projet d’Appui aux communes et communautés pour l’expansion des services sociaux (Access) a été officiellement lancé, hier jeudi 7 février. Fruit de la coopération entre la Banque mondiale et le gouvernement béninois, ce programme permettra d’améliorer l’accès aux services sociaux de base et aux filets sociaux d’une part et d’autre part de renforcer le système de protection sociale.

D’un financement de 40 millions de dollars US, soit près de 23 milliards de francs Cfa sur une durée de 4 ans (2019-2022), le projet Access est né d’un accord de financement signé entre la Banque mondiale et le gouvernement béninois le 4 septembre 2018 puis, mis en vigueur le 2 janvier 2019. Ce projet vient se greffer sur les acquis du Projet des services décentralisés conduits par les communautés (Psdcc) qui a également été mis en œuvre avec le financement de la Banque mondiale et s’est achevé en 2017 avec des succès remarquables. Le projet Access poursuivra les mêmes types de réalisations que le Psdcc tout en les harmonisant avec les priorités du gouvernement. Avec les ressources qui lui sont consacrées, Access va impacter plus de 564 mille bénéficiaires directs dans les 77 communes du Bénin. 21 mille élèves seront inscrits dans les salles de classe construites et réhabilitées sous le projet et plus de 1,5 million d’emplois temporaires seront créés d’ici la fin du projet. Ledit projet a été lancé hier par le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, Barnabé
Dassigli en présence de la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Bintou Chabi Adam Taro et de la représentante résidente de la Banque mondiale, Katrina Sharkey.
A en croire la représentante résidente de la Banque mondiale, Katrina Sharkey, le projet Access permettra de renforcer les capacités des communes du Bénin, d’améliorer davantage l’accès des populations pauvres aux services sociaux de base, à travers l’approche efficiente qu’est le Développement conduit par les communautés (Dcc). « Il s’agit, cette fois-ci, d’un passage à l’échelle pour aider le gouvernement béninois à renforcer le processus de décentralisation en cours, à travers la décentralisation de la prestation des services de base, en apportant aux 77 communes du Bénin, une assise financière plus solide pour la réalisation des infrastructures de base dans les secteurs de l’éducation primaire, de la santé, des pistes rurales et des équipements marchands, conformément à leur Programme de développement communal. Au total, le projet vise à financer 440 infrastructures de ce type », fait savoir la représentante résidente de la Banque mondiale Katrina Sharkey.
Un plaisir doublé de satisfaction, c’est le sentiment que le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, Barnabé Dassigli, dit ressentir à l’occasion du lancement des activités du projet Access. Il indique que le projet Access sera mis en œuvre à travers les trois composantes que sont l’appui à la fourniture de services décentralisés ; la mise à échelle des filets sociaux et le renforcement des systèmes de protection sociale et l’appui à la gestion et à la coordination du projet. « Ce projet a pour vocation de conforter et de promouvoir le développement conduit par les communautés… Sa réussite a besoin de l’adhésion massive des communes et communautés impliquées et de tous les partenaires », va préciser le ministre Barnabé Dassigli. Il annonce par conséquent, qu’il sera procédé à des séances de vulgarisation pour l’appropriation du projet.

Pont avec les programmes sociaux du gouvernement

En effet, le projet Access est en harmonie avec deux objectifs du nouveau Plan de développement (Pnd) 2018-2025. Il s’agit notamment de l’expansion de l’accès aux services sociaux de base de bonne qualité et de la mise en place de mécanismes pérennes et inclusifs de protection sociale. Access vient aussi en appui à la mise en place d’une base de données nationale unique qui identifie tous les ménages pauvres et extrêmement pauvres, un des aspects importants du Pnd. Tout en permettant l’identification de ses propres bénéficiaires, le projet Access va donc faciliter l’identification des bénéficiaires du projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch), programme social phare du gouvernement. Faisant le lien avec les programmes sociaux du gouvernement, la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance fait remarquer que le projet Access s’inscrit dans la vision du chef de l’Etat et va contribuer à la réduction de la pauvreté. Un lien que confirme et explicite la représentante résidente de la Banque mondiale Katrine Sharkey : « Cette synergie avec le programme Arch inclut également un appui à la mise en cohérence de la base de données des ménages pauvres et extrêmes pauvres avec celle issue du Recensement administratif initial à vocation d’indentification de la population, pour assurer l’identification fiable des bénéficiaires des deux projets Arch et Access, ainsi que de tout autre programme qui souhaite intervenir en faveur des ménages pauvres et extrêmes pauvres au Bénin » n

  • Social Links: