Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale nationale autonome (Cena) sonne comme une aubaine pour vider le sac. Ce mardi…

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du dépôt des listes

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du dépôt des listes

Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale nationale autonome (Cena) sonne comme une aubaine pour vider le sac. Ce mardi 12 février 2019 au siège de l’institution, sur les huit (8) formations politiques ayant répondu à l’appel du président Emmanuel Tiando, six (6) ont formellement exprimé des inquiétudes relatives à l’obtention du quitus fiscal et du certificat de conformité ou du récépissé provisoire. L’Udbn représentée par Claudine Prudencio, la Dud par Dissou Akogbéto, les Fcdb par Soumanou Toléba, l’Usl par Thierry Akpa et le Prd par le sieur Ahouanmènou, tous ont plaidé pour une intervention de la Cena. En effet, dans son speech, la Vice-présidente de la Cena, le magistrat Geneviève Boko Nago a rappelé à l’attention des partis, les grandes lignes du calendrier électorale et les conditions de participation au scrutin du 28 avril prochain. Le second volet de son intervention est fondé par les dispositions particulières à la fois de la loi 2018-23 du 17 septembre 2018 portant charte des partis politiques et de la loi 2018-31 du 9 août 2018 portant code électorale en république du Bénin. Et c’est là tout le hic. Selon le calendrier électoral établi par la Cena, l’enregistrement des candidatures se déroulera du 21 au 26 février, soit dans 8 jours le démarrage de cette phase alors que les acteurs, selon leur dire, peinent à remplir les conditions particulières des lois sus-citées. A en croire le professeur Léon Bani Bio Bigou du parti Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement (Dud), l’obtention par voie électronique du quitus fiscal est un véritable calvaire. Il faut de la connexion Haut débit pour y parvenir. « L’ensemble de nos militants n’arrivent pas à s’inscrire en ligne pour l’obtention du quitus fiscal. Il faudrait une période transitoire pour l’usage de cet outil, le temps que notre pays se développe en cette matière », a déclaré le ministre Soumanou Toléba, du parti Fcdb. Ces inquiétudes sont aussi partagées par la présidente de l’Udbn, l’honorable Claudine Prudencio : « Nous sommes à 9 jours du dépôt des listes mais le certificat de conformité n’est pas délivré… ».
Dans cet océan de plaintes, seuls les partis Union progressiste, représenté par le ministre Barnabé Dassigli et Bloc républicain représenté par l’honorable André Okounlola sont restés optimistes. Mais pour la plupart de ces préoccupations, le président de la Cena a rappelé aux partis qu’elles ne relèvent pas de son ressort et qu’il faudrait que chacun se conforme à la loi, notamment en ce qui concerne les pièces à fournir pour le dépôt de candidatures. « Si vous n’êtes pas prêts ne vous approchez pas du fétiche sinon, il rejettera votre offrande », prévient Emmanuel Tiando.

13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN

  • Social Links: