L’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo a été reçu en audience, mercredi dernier, par le chef de l’État, Patrice Talon, au Palais de la Marina. Les deux personnalités se sont entretenues…

Après son entretien avec le chef de l’Etat Soglo témoignage de la bonne foi de Talon

Après son entretien avec le chef de l’Etat Soglo témoignage de la bonne foi de Talon

L’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo a été reçu en audience, mercredi dernier, par le chef de l’État, Patrice Talon, au Palais de la Marina. Les deux personnalités se sont entretenues sur la situation sociopolitique nationale et sur les questions relatives aux élections législatives inclusives.
Le président Soglo a déclaré entre autres que le chef chef de l’État s’engage à « Tout à faire pour baisser la tension qui prévaut et à renouer avec les acquis de la conférence nationale ». Aussi fait-il savoir que Patrice Talon  » mettra tout en œuvre malgré les difficultés prévisibles pour revenir aux lois qui ont permis son élection en 2016 sans qu’il soit besoin de toucher la constitution ». L’autre préoccupation non moins important est celle relative aux exilés. Le chef de l’État Patrice Talon s’est montré acquis à la cause.
Selon le président-maire,  » Il est aussi disposé à examiner dans les meilleurs délais la proposition de Mgr Ganyé, une loi d’amnestie en faveur de nos compatriotes actuellement en exil. C’est là peut-être les résultats de la médiation de la CEDEAO, des Nations-Unies, de nombreux ambassades, de toutes les composantes de la nation, naturellement le dynamisme de l’opposition ».
Se réjouissant de ces échanges, il confie :  » Je souhaite pour ma part, qu’en cette période pascale, le Dieu des chrétiens, Allah, Mahou, les mânes de nos ancêtres bénissent tous nos efforts et inspirent le chef de l’État ».
Ce qui montre que la médiation des uns et des autres va aboutir à une sortie de crise.
G.A.

  • Social Links: