Le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou Mario Mètonou a eu une séance de travail avec la hiérarchie policière vendredi 12 avril 2019 au…

Gestion des infractions électorales à Cotonou:Le Procureur Mètonou échange avec la Police républicaine

Gestion des infractions électorales à Cotonou:Le Procureur Mètonou échange avec la Police républicaine

Le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou Mario Mètonou a eu une séance de travail avec la hiérarchie policière vendredi 12 avril 2019 au Tpi de Cotonou.

Deux raisons ont motivé cette séance de travail entre les hommes en uniforme et le Parquet de Cotonou. La première était de favoriser la compréhension par tous, des dispositions pénales et électorales qui sanctionnent la commission d’infractions en matière électorale. L’autre objectif et d’ailleurs la plus importante est de s’enquérir des dispositions pratiques prises par la Police pour une sécurisation optimale du scrutin au niveau du département du Littoral. Au cours de son exposé, le quatrième substitut près le Tpi de Cotonou, Antoine Abévi, a rappelé les dispositions du code pénal et du code électoral qui sanctionnent les dérives avant, pendant et après le scrutin. Les actes répréhensibles qui exposent à la fois le citoyen, l’agent public, l’homme en uniforme ainsi que les acteurs en charge du processus électoral ont été passés à la loupe et les sanctions afférentes exposées par le Représentant du Parquet.    Au cours des discussions, les hommes en uniforme ont soulevé quelques inquiétudes comme entre autres,  le port d’arme par l’homme en uniforme  dans un bureau de vote, l’interdiction  d’actes de  propagande  par l’agent  public et bien d’autres. Les échanges tout aussi fructueux ont permis à la hiérarchie policière de cerner l’étendue des dispositions prévues par les deux textes. Au cours de la rencontre, la hiérarchie policière a rendu compte à l’autorité des dispositions pratiques en cours pour un encadrement optimale du scrutin. Assez satisfait des diligences faites, le Procureur de la République, Mario Mètonou a réaffirmé la disponibilité du parquet pour conduire dans la paix le processus qui a démarré. Il a également indiqué que des permanences sont prévues au niveau du Parquet le samedi 27 ainsi que le dimanche 28, jour du scrutin pour connaître des urgences.

HA

  • Social Links: