Ouverte depuis vendredi 12 avril dernier, la campagne pour les élections législatives de 2019 était à sa 5e journée hier. Dans la 8e circonscription électorale, le Bloc républicain et l’Union…

Législlatives 2019: A l’abordage de la 8e circonscription électorale par stratégies opposées

Législlatives 2019: A l’abordage de la 8e circonscription électorale par stratégies opposées

Ouverte depuis vendredi 12 avril dernier, la campagne pour les élections législatives de 2019 était à sa 5e journée hier. Dans la 8e circonscription électorale, le Bloc républicain et l’Union progressiste rivalisent déjà de stratégies pour recueillir le maximum de suffrages, dimanche 28 avril prochain.

Dans les communes de la 8e circonscription électorale, la finalité aussi bien pour le Bloc républicain que l’Union progressiste reste la conquête du maximum des quatre places en jeu. Pendant ce temps, l’opération de distribution des cartes d’électeur prévue pour s’achever en principe ce jour, mercredi 17 avril, est loin d’avoir été une réussite. Les cartes disponibles continuent d’attendre désespérément leurs potentiels propriétaires. Dans le 1er arrondissement de Parakou, environ 700 sur les 18.434 cartes ont été disctribuées, jusqu’à la date du lundi 15 avril. La situation est également moins réjouissante dans le 1er arrondissement, avec près de 300 cartes distribuées sur plus de 9.000. Avec la prolongation de la distribution jusqu’au dimanche 21 avril prochain, il est à souhaiter que les populations effectuent le déplacement pour aller les récupérer. Mais encore faudrait-il que les deux partis en lice pour les élections du 28 avril prochain apportent désormais leur contribution en acceptant de les sensibiliser.
Tout comme l’opération de distribution de cartes, c’est la campagne qui peine également à connaître un engouement. Mais, qu’à cela ne tienne, chacun des deux partis concernés par le scrutin du 28 avril tente d’occuper à sa manière le terrain, avec ses moyens. C’est le cas du Bloc républicain qui, après sa descente de la veille à l’auto-gare centrale de Parakou pour rencontrer les conducteurs de véhicules de transport en commun, a pris d’assaut N’Dali et Pèrèrè hier, mardi 16 avril, avec son cheval blanc. A N’Dali, c’est une marée humaine qui est sortie pour accueillir les candidats de ce bloc. Il s’agit des titulaires Rachidi Gbadamassi, Adam Bagoudou, Mariama Baba Moussa et Gaston Yorou, leurs suppléants et les membres des coordinations communales de la campagne au niveau de la 8e circonscription électorale. Avec leur cheval blanc cabré sur un fond vert d’une carte du Bénin, ils ont promis de rafler le maximum de voix. Ils ont ensuite mis le cap sur la commune de Pèrèrè pour le même exercice.
Au même moment, l’Union progressiste et son baobab se font également remarquer. Sans grands tapages, ce parti a opté pour des opérations de charme en direction des populations.

  • Social Links: