Les évêques se sont prononcés officiellement sur la situation sociopolitique actuelle du Bénin et donnent des orientations au peuple de Dieu. C’est à travers une déclaration rendue publique, ce lundi…

Situation politique nationale: Les orientations de la Conférence épiscopale du Bénin

Situation politique nationale: Les orientations de la Conférence épiscopale du Bénin

Les évêques se sont prononcés officiellement sur la situation sociopolitique actuelle du Bénin et donnent des orientations au peuple de Dieu. C’est à travers une déclaration rendue publique, ce lundi 15 avril au siège de la Conférence épiscopale du Bénin à Cotonou.

La Conférence épiscopale du Bénin (Ceb), à travers une déclaration rendue publique ce lundi, par la voix de son secrétaire général, Mgr Aristide Gonsallo, a donné sa position sur la situation poltique nationale et exhorté le peuple à la paix. Pour la Ceb, la situation que traverse actuellement le Bénin est une première depuis la Conférence des forces vives de la nation.
« Après environ trois décennies d’expérience démocratique faite de hauts et de bas, le Bénin se trouve aujourd’hui devant une situation inédite : des élections législatives auxquelles participeraient seulement deux partis d’une même obédience politique », relèvent les conférenciers.
Selon leurs explications, la Ceb a effectué plusieurs démarches en faveur de la préservation de la paix et des acquis démocratiques en « multipliant les rencontres avec les acteurs politiques pour les encourager à aller dans le sens du consensus recherché par le chef de l’Etat et souhaité par nombre de concitoyens ».
Ces démarches n’ayant pas prospéré, la Ceb a « dû prendre acte de la décision des chefs d’institutions de la République de poursuivre le processus électoral », explique Mgr Aristide Gonsallo.
« La Conférence épiscopale garde l’espérance et invite les uns et les autres à user de leurs prérogatives pour préserver à tout prix la paix et l’unité nationale par l’organisation d’élections inclusives ».

Prière pour la paix

La Ceb voudrait mettre à profit la semaine sainte pour « intensifier la prière et le jeûne durant le triduum pascal avec un accent particulier sur le dernier chemin de croix du Vendredi saint et la récitation quotidienne du chapelet et de la ‘’Prière pour le Bénin’’ pendant l’octave de Pâques ».
Les évêques recommandent la même démarche au peuple béninois. « Ces démarches spirituelles visent à demander au Christ victorieux de la mort et du mal d’éloigner du Bénin les germes et les spectres de la division, de la haine, des règlements de comptes et des intérêts égoïstes préjudiciables au bien commun et au vivre ensemble »,
insistent les conférenciers.
Aussi, la Ceb recommande-t-elle à « chacun en cette période délicate de notre pays d’agir toujours et partout selon sa conscience éclairée par la loi de Dieu et l’amour de la patrie ».
Elle « souhaite et recommande vivement que tous les fils et filles du Bénin s’abstiennent de toute provocation et de toute violence physique ou verbale pour que notre pays continue de vivre dans la paix et la concorde ».

  • Social Links: