La zone frontalière avec le Burkina-Faso, a reçu  ce dimanche 21 avril 2019, la visite du Chef d’Etat-major de l’armée de terre, le Colonel Fructueux Gbaguidi. Cette descente s’inscrit dans…

Bénin/Sécurité Le Bénin déclenche une opération militaire pour sécuriser les frontières

Bénin/Sécurité Le Bénin déclenche une opération militaire pour sécuriser les frontières

La zone frontalière avec le Burkina-Faso, a reçu  ce dimanche 21 avril 2019, la visite du Chef d’Etat-major de l’armée de terre, le Colonel Fructueux Gbaguidi. Cette descente s’inscrit dans le cadre des  missions de terrain dans les États voisins visés par des attaques terroristes.

Cette visite a pour objectif de constater l’évolution de l’opération «Djidjoho», lancée le jeudi 18 avril dernier par l’armée béninoise en vue de ratisser cette région où des forces hostiles venues d’autres pays pourraient s’être refugiées.

En effet, informées du risque d’infiltration au  Bénin des djihadistes opérant au Burkina-Faso, les autorités béninoises ont décidé de renforcer  la sécurité de la zone frontalière en déployant près d’un millier de soldats sur le terrain.

Ces mesures sécuritaires ont été également adoptées par plusieurs pays frontaliers du Burkina-Faso, en vue de localiser et neutraliser toutes les forces hostiles. Les Présidents de la sous-région ont décidé de rendre la vie difficile aux éventuels groupes armés qui errent d’un pays à un autre.

Au Burkina-Faso, l’opération «Otapuanu» a été déclenchée, au Niger, c’est l’état d’urgence au niveau de la frontière avec le Bénin et le Burkina. Au Togo, des troupes ont été déployées à la frontière avec le Burkina, a précisé le Colonel Fructueux Gbaguidi.

Satisfait de l’évolution de l’opération «Djidjoho», il ajoute que le Bénin envisage «changer de modus opérandi et monter en puissance dans sa stratégie. L’objectif est de ratisser large en vue  de nettoyer cette région». «Il y a eu des arrestations et les individus confiés à la police républicaine. Nous restons pro-actifs pour faire face à d’éventuels groupes hostiles qui voudraient mettre en difficulté notre pays», a-t-il rassuré.

Le Colonel Fructueux Gbaguidi a par ailleurs clarifié que l’opération «Djidjoho», n’a aucun rapport avec le processus électoral en cours au Bénin. C’est une mission des forces armées béninoises, dont le but est de lutter efficacement contre le terrorisme en renforçant la sécurité des zones frontalières du Bénin, va-t-il conclure.

Freddy AGNIDOZAN

  • Social Links: