La situation socio-politique du pays ne laisse pas indifférent le professeur David Koffi Aza. Reçu sur l’émission “politiquement show” de la chaîne de télévision privée Canal3, le prête du Fâ…

Bénin/David Aza sur le scrutin du 28 Avril : Tout ce qui se passe avait été déjà prédit

Bénin/David Aza sur le scrutin du 28 Avril : Tout ce qui se passe avait été déjà prédit

La situation socio-politique du pays ne laisse pas indifférent le professeur David Koffi Aza. Reçu sur l’émission “politiquement show” de la chaîne de télévision privée Canal3, le prête du Fâ a opiné sur l’actualité marquée par des appels à l’insurrection des acteurs de l’opposition dans le cadre des élections législatives du dimanche 28 avril 2019. Plus important, il a invité les populations à ne pas céder à la violence et à garder tout leur calme.

Dans son intervention ce mardi 23 avril, il a indiqué que tout ce qui se passe actuellement avait été prédit par le Fâ et était inscrit noir sur blanc dans le rapport de l’année en cours. “Pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui il faut se référer au rapport. A la page 31, le fâ signale une situation de désaccord, un conflit qui peut dégénérer et faire abattre l’opprobre sur la nation.  Nous avions en son temps attiré l’attention des populations sur ces affrontements. Le fâ a été précis sur ce aspect”, a déclaré le porte-parole du Conaceb. Dans la même lancée, il a fait savoir que le Fâ avait également révélé que des complots se préparaient contre la nation. “Il y aura des individus dans l’ombre qui vont instrumentaliser les autres et les inviter à la violence afin de parvenir a leurs fins”, précise le professeur Aza. A l’en croire, Ceux-là qui incitent à la violence ne sont pas les premières personnes qui seront touchées. “La grande masse va rester et les autres vont partir hors du pays parce qu’ils ont une ou plusieurs nationalités”, a-t-il laissé entendre.

Convaincu que le Fâ contribue au développement et qu’aucune croissance n’est possible dans une nation en conflit, le prête du fâ va inviter alors les populations à ne pas répondre à l’appel à la violence des acteurs de l’opposition.

Mieux, il a rassuré l’opinion nationale et internationale de ce que rien ne se passera car les prêtes du fâ ont pris les dispositions qu’il faut pour éviter le pire. ” La victoire sera celle du peuple au soir du dimanche 28 avril. On n’ira pas à la violence car les béninois savent se serrer les coudes dans les moments critiques”, va conclure David Koffi Aza.

Dios CHACHA

  • Social Links: